En quoi le travail d’immatériel·fr est-il différent de celui d’un distributeur papier ?

Il y a finalement assez peu de différences entre ce que propose immatériel·fr et ce qui fait le quotidien d’un distributeur d’ouvrages papier :

  • Stockage des ouvrages et acheminement : les œuvres sont disponibles 24h/24h sur notre plate-forme, dans tous les formats prévus par le diffuseur. Après leur achat, vos clients sont automatiquement autorisés à accéder à leur produit, si bien qu’il n’est jamais nécessaire d’acheminer des fichiers jusqu’à votre site, puisqu’il s’agit pour vous de revendre les modes d’accès proposés par les éditeurs, qui vont souvent au-delà d’une simple livraison de fichiers. L’acheminement des données numériques s’effectue donc après la vente, pour permettre à votre client d’accéder au produit qu’il a acheté chez vous.
  • Gestion des flux d’information ; chaque revendeur est informé en temps réel de toute modification des métadonnées survenant sur le catalogue des éditeurs. Par ailleurs, vous bénéficiez de rapports et de statistiques qui vous permettent de tenir une comptabilité rigoureuse.
  • Gestion des flux financiers : immatériel·fr vous facture chaque mois du montant total des ventes effectuées le mois précédent, après déduction des remises consenties par les diffuseurs pour chaque produit.

Qu’entendez-vous par « produits numériques de l’édition » ?

En attendant de trouver une meilleure appellation, nous utilisons ce terme pour désigner non seulement des fichiers correspondant plus ou moins à leur équivalent papier (les ebooks), mais aussi des combinaisons quelconques de ces fichiers, quels que soient leur formats et leur modes d’accès. Cela permet d’envisager la revente en librairie d’abonnements et de licences puisqu’il nous suffit de connaître la méthode d’accès privilégiée par l’éditeur (téléchargement, accès en lecture seule par le web, épisodes disponibles régulièrement, etc.) le prix et l’isbn. Ainsi, lorsqu’un éditeur nous proposera par exemple de distribuer une œuvre par épisodes quotidiens, simultanément sur iPhone et par le Web, vous pourrez revendre des accès à ce produit dans l’heure qui suit.

Quelle est la politique d’immatériel·fr en matière de DRM ?

Nous sommes conscients que les verrous contraignants de type DRM constituent un frein au développement de l’édition numérique.

Mais nous savons aussi que de nombreux éditeurs et auteurs souhaitent pouvoir garder autant que possible le contrôle sur la diffusion de leur œuvres, notamment lors de la vente de licences. A ceux-là, nous proposons de vendre des accès en ligne en lecture seule, par l’intermédiaire de notre liseuse. Ces produits sont accessibles depuis n’importe quel navigateur moderne. Par ailleurs, nous encourageons fortement les ayants-droits à ne pas interdire le copier-collé ou l’impression des pages lues de cette façon.

Il se peut malgré tout qu’un diffuseur tienne absolument à (mé)vendre des fichiers équipés de ces surprotections. Ces restrictions sont alors mentionnées explicitement dans les métadonnées de chaque notice, à charge pour le revendeur d’en informer ses clients.

Passer par immatériel·fr, combien ça coûte ?

Pour un revendeur professionnel, revendre les accès distribués par immatériel·fr ne coûte strictement rien, hormis le temps passé avec nous à tester le système d’accès à notre plate-forme et à choisir une interface adaptée à votre gestion comptable. A titre d’information, les éditeurs et diffuseurs nous versent entre 10% et 15% de commission sur chaque vente effectuée par notre intermédiaire, ce qui constitue notre seul revenu en tant que distributeur.

Quelle est la remise accordée aux revendeurs ?

Pour chaque produit vendu par notre intermédiaire, la remise consentie par le diffuseur au revendeur peut faire l’objet d’une négociation spécifique, selon des critères qualitatifs et quantitatifs à définir. La modification de remise peut intervenir à tout moment, et est prise en compte dès que nous en sommes notifiés par le diffuseur. Hors négociation, la remise par défaut proposée par immatériel·fr est de 20%.

Est-ce compliqué à mettre en œuvre techniquement ?

Non ! Toute la complexité technique est gérée par immatériel·fr. Pour un libraire disposant déjà d’un site en ligne, il s’agit grosso modo pour vous ou votre prestataire d’ajouter quelques liens dans les modèles de page Web et de mettre à niveau le fonctionnement du panier pour qu’immatériel·fr soit informé de chaque événement de vente concernant l’un de nos produits. Si vous disposez simplement d’un accès à l’Internet dans votre magasin, il est aussi possible de revendre à vos clients le catalogue immatériel·fr, au travers d’une interface Web sécurisée. Vos satistiques de vente sont disponibles 24h/24 sur notre site et des rapports comptables détaillés facilitent votre comptabilité.

Je travaille déjà avec ePagine ou Entrepôt numérique. Est-ce que ça m’empêche de travailler avec immatériel.fr ?

En tout état de cause, nos contrats sont non-exclusifs : rien ne vous empêche de travailler avec plusieurs distributeurs en même temps. Par ailleurs, vous pourrez bientôt accéder indirectement à notre catalogue via d’autres interfaces. Pour ce qui est d’ePagine, c’est déjà en cours, la preuve ! Pour le Canada, le dialogue est amorcé :-) Nous espérons que le système de de « Peering » ouvert que nous sommes en train de mettre au point avec ces sociétés permettra bientôt à nos revendeurs respectifs d’accéder à tous les catalogues de façon transparente. De même, nous espérons que d’autres acteurs de la distribution numérique nous rejoindront bientôt.

immatériel·fr compte-t-il ouvrir une boutique en ligne ?

Oui, librairie.immateriel.fr est un prototype de point de vente grâce auquel nous pouvons tester et faire évoluer les protocoles et les API que nous proposons aux revendeurs, tout en servant de démonstration pour les sites qui souhaiteraient profiter de notre savoir faire en matière d’intégration de catalogues sur la toile. Nous comptons également sur cette boutique pour nous fournir en statistiques, propres à convaincre libraires et éditeurs que le numérique, ça se vend !

Je suis libraire ou revendeur professionnel, à qui dois-je m’adresser pour en savoir plus ?

Une seule adresse email à votre service : revendeurs@immateriel.fr.

11 Responses to “FAQ revendeurs”


  1. 1 camille 27 février 2010 à 10:58

    Bonjour,

    Pour un revendeur vous êtes également un concurrent, quel intérêt avons nous à passer par votre plateforme ?

    Merci pour votre réponse
    Camille

    • 2 julien@immateriel.fr 27 février 2010 à 13:32

      Bonjour,
      Le but de notre librairie n’est bien sûr pas de faire concurrence aux autres revendeurs d’immatériel.fr. Comme nous l’indiquons, il s’agit plus de montrer la voie aux revendeurs et éditeurs.
      De plus, d’après notre expérience, les différents canaux sur lesquels nous revendons ne se font pas concurrence, au contraire ! Malgré la neutralité du réseau internet, les lecteurs arrivent rarement sur un site par hasard. La plupart ont leurs habitudes, et c’est sans doute en allant sur votre site ou dans votre librairie qu’ils seront intéressés par une offre de livres numériques, et cela sans jamais avoir entendu parler de nous.
      En espérant avoir répondu à votre question,
      Cordialement

  2. 3 pixel 24 décembre 2010 à 2:02

    Bonjour, peut-on ouvrir un site web ecommerce et vendre des ouvrages numeriques proposer pas immateriel sans pour autant se situer dans l’exagone. L’afrique du nord dans ce cas.

    Merci

  3. 4 Jérémy 21 avril 2011 à 16:17

    Bonjour, je ne comprend pas bien la liaison avec le hub Dilicom.
    Comment en profitons nous? En nous connectant au hub de Dilicom, ou à vos services (immateriel) ?

    • 5 xavier@immateriel.fr 21 avril 2011 à 16:32

      En effet, le meilleur moyen est certainement de développer une seule connexion au Hub Dilicom, qui homogénéise les accès pour tous les distributeurs (sauf Hachette qui hésite encore, pour des raisons mystérieuses).

      • 6 Jérémy 21 avril 2011 à 16:51

        Merci, il est donc conseillé de passer par leur Hub. Cela dit je ne comprends toujours pas la difference entre s’interfacer avec vous ou eux?

      • 7 xavier@immateriel.fr 21 avril 2011 à 17:24

        Eh bien vous avez accès non seulement aux offres d’immatériel, mais aussi à celles de tous les autres distributeurs. Mieux, lorsqu’il existera des offres multi-distributeurs (abonnements), passer par un tiers de confiance neutre et interprofessionnel sera certainement la meilleure option. Et vous aurez également des avantages annexes comme la facturation dématérialisée : demandez-leur !

        Sachant que ce système fonctionne très bien depuis plusieurs mois (nous l’utilisons tous les jours pour notre boutique), nous (immatériel) ne voyons plus d’avantages à maintenir des connexions spécifiques.

  4. 8 Abdellah 29 février 2012 à 0:09

    Bonjour,
    Est ce qu’on peut devenir revendeur alors que nous nous situons hors France? (Maroc)

    • 9 xavier@immateriel.fr 4 mars 2012 à 19:35

      Bien sûr, mais pour l’instant le plus simple et le plus sûr consiste à se relier avec le hub de l’interprofession française : Dilicom. Non seulement, vous pourrez revendre les titres distribués par immatériel.fr, mais aussi ceux de la plupart des autres distributeurs français. Si vous êtes un libraire et que vous travaillez avec des développeurs capables de mettre en place des web services (voir https://hub-dilicom.centprod.com/documentation/doku.php?id=start), cela ne devrait pas poser de problème.


  1. 1 FAQ revendeurs « immatériel.fr Rétrolien sur 28 avril 2009 à 16:53
  2. 2 Powered by immatériel.fr #1 « immatériel.fr Rétrolien sur 14 juin 2009 à 16:31

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




novembre 2014
L Ma Me J V S D
« fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :