Posts Tagged 'bertelsmann'

Wikipedia sur papier : retour vers le futur

Dans un article du Monde daté du 23 avril 2008, on apprend que l’éditeur allemand Bertelsmann prévoit de sortir une version papier de l’encyclopédie Wikipédia. Le contenu sera sélectionné par l’éditeur, vérifié et éventuellement corrigé. Une édition annuelle à 19,95 euros est prévue et la sélection d’articles promet de varier chaque année.

Qu’en penser ? Tout d’abord, selon l’éditeur, Wikipedia est l’encyclopédie qui colle au plus près de l’actualité, ce qui justifie sa place au format papier au milieu des autres ouvrages de ce type, cela ne surprendra personne, on pourrait même ajouter que c’est bien l’un des avantages du numérique par rapport au papier. Par ailleurs, la fondation Wikipedia est avant tout un projet ouvert, axé sur une libre contribution ; Bertelsmann s’engage à lui reverser 5% de droits et à se porter garant de la validité du contenu. C’est bien joué de la part de l’éditeur, car si l’on peut lui objecter l’opportunisme de se servir du travail d’autrui pour ses propres affaires, il est plus hasardeux de le critiquer sur son engagement à corriger le contenu si ce n’est sur un point : ces corrections profiteront-elles à la communauté wikipedia ou bien resteront-elles la propriété exclusive de la version papier ?

Maintenant, cela suscite quelques pistes de réflexion alors que l’on parle beaucoup de passer du papier au numérique, cette démarche se situe à contre-courant. Un peu comme des mélomanes qui brûleraient leurs CD pour repasser au vinyl :

  • En quoi la démarche de Bertelsmann préfigure-t-elle l’abolition à terme des frontières papier/contenus dématérialisés ?
  • le papier est-il redondant vis-à-vis des contenus numériques et inversement

Il est vrai que l’on se focalise beaucoup sur le passage au numérique, en oubliant au passage que l’essentiel de la production éditoriale commerciale est toujours au format papier. Dans le cas le Wikipedia, il est intéressant de noter que si les internautes ont toujours eu l’expérience d’une navigation en ligne, d’un lien à un autre, il est peu probable qu’ils aient pu aborder cette encyclopédie comme on le fait en version papier, c’est-à-dire en la feuilletant. Drôle d’idée me direz-vous et pourtant comment expliquer le succès de librairie des Miscellanées de Mr Schott si ce n’est par le plaisir de feuilleter un cabinet de curiosités.

Car il s’agit bien de cela : une encyclopédie dont les articles sont sélectionnés annuellement par un éditeur ne sont rien d’autre qu’un ensemble de miscellanées, une sorte d’almanach comme au bon vieux temps et dont la source est numérique ! Ainsi, Bertelsmann emboîte le pas à tous les éditeurs qui ont, il n’y a pas si longtemps proposé à certains auteurs de blog d’en faire une édition papier. D’ailleurs, il faut s’attendre à voir de plus en plus souvent de bonnes idées au format numérique avoir les honneurs du papier. Le site de Joe la Pompe qui fait régulièrement les délices des amateurs de publicité et de plagiat aura bientôt droit lui aussi à sa version papier. Alors après le roman adapté en film, le site adapté en livre ? Ainsi, la numérisation des contenus au format papier n’exclu pas l’opération inverse, bien au contraire.

Pour autant, les deux formats sont-ils redondants ? Les lecteurs de feu O’Reilly France vous le diront, pour eux les deux formats cohabitent et possèdent chacun leur utilité. Le papier se prête à une lecture soutenue, il peut s’emmener partout et se conserve bien. Le numérique, quant à lui, ne pèse rien, permet d’accéder aux liens hypertextes et aux références croisées en un clin d’œil, et pour les programmeurs, on peut copier/coller les exemples de code. Bien sûr, il s’agit d’ouvrages d’informatique, mais il suffit que chaque format tire parti de ses qualités intrinsèques pour que l’expérience soit enrichie plutôt qu’inutilement redondante. Dans le cas de Joe la Pompe, le plaisir du papier sera de feuilleter les exemples de publicités plagiaires/plagiées en double-page, de l’avoir sous la main comme un bel objet ludique, tandis que le site visera davantage à l’exhaustivité des plagiats qu’à la sélection esthétique. La complémentarité des deux formats devrait donner des nouvelles perspectives aux métiers de l’édition qui devront faire preuve d’imagination et d’audace pour attirer de nouveaux lecteurs.

samuel@immateriel.fr


août 2017
L M M J V S D
« Mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031