O’Reilly France, c’est déjà du passé

[Qu’on se le dise : depuis début mars 2009, résurrection progressive des titres numériques grâce à Digit Books !]

Travailler dix ans pour une maison d’édition internationale et indépendante est une expérience rare et gratifiante, qui plus est lorsqu’elle est dirigée par un humaniste comme Tim O’Reilly. On y croise régulièrement des collègues passionnants, subtiles et enthousiastes, venant d’Europe, d’Amérique et d’Asie, qui vous donnent la pêche chaque fois qu’ils vous parlent de leur travail. Jamais avares de leur temps, certains deviennent même des amis.

De temps à autre, on assiste aussi à de petites vagues de licenciements, principalement aux Etats-Unis. On tique un peu, on s’étonne bêtement qu’elles emportent aussi des représentants de la upper middle class, pour qui la vie semblait si facile — du moins tant qu’elle les tenait éloignés des accidents de santé. Puis on passe à autre chose, en se disant que leurs qualités et leur compétences leur permettront de retrouver facilement un boulot.

En France, en dépit de quelques succès dans nos domaines de prédilection (le Web et la programmation) et du travail acharné des 10 membres de l’équipe, il était rare que finissions l’année dans le vert. Il y a deux ans, notre maison mère, à qui la baisse des ventes de livres d’informatique en librairie n’avait pas échappé, nous avait mis au défi de revenir à l’équilibre sans direction commerciale et avec un chef des ventes comme unique représentant pour toute l’Europe francophone (chapeau bas, Rémi !). Confrontés à la réduction des linéaires consacrés à l’informatique dans les librairies traditionnelles, nous avons alors misé sur la montée de la demande en matière d’ouvrages numériques.

C’est ainsi qu’en un an et demi (chapeau bas, Julien !), nous avons construit notre proof of concept, une librairie en ligne intégrée à notre site, forte de 400000 pages virtuelles au 9 mai 2008 (nb : 3 semaines après la fermeture du site, ce nombre était descendu à 10000 !). Nous en sommes assez fiers, même si nous l’avions toujours considérée comme une première étape. En matière de vente de contenu numérique, les résultats ont d’ailleurs dépassé nos espérances : plus de 40% du CA net réalisé grâce à nos seuls ouvrages PDF ! Tout ça sans DRM, ni piratage organisé.

Seulement voilà. 40% du CA sur un seul site, rapporté à notre chiffre global cela ne fait plus que 7%, certainement pas assez pour que la baisse des coûts de production liés au numérique ait un impact sur la rentabilité. Même O’Reilly France, dont les lecteurs étaient particulièrement fidèles et dont le Pagerank était exceptionnel, ne vendait sur son site que 15% de ses ouvrages. La réalité, c’est que la majorité des lecteurs (85% dans notre cas) préfèrent suivre les recommandations d’un revendeur en qui ils ont confiance, ou bien acheter en même temps des ouvrages de plusieurs éditeurs, ou encore grouper toutes ses courses au même endroit, autant de bonnes raisons de ne pas se rendre sur les sites des éditeurs chaque fois qu’on a envie d’acheter un livre. J’insiste, les maisons d’édition ne pourront jamais se passer des revendeurs !

Pour développer nos ventes de contenu numérique au-delà de notre site, il nous aurait fallu quelques mois supplémentaires. Ce nouveau délai ne nous a pas été accordé. Parmi les responsables de la précipitation : la baisse du dollar — toute aide financière provenant des Etats-Unis leur coûtait 20% plus cher qu’il y a deux ans — et… la crise des subprimes : les banques imposent en ce moment à leurs clients des garanties qu’O’Reilly ne pouvait pas fournir sans commencer par couper ses activités les plus fragiles.

Le mécanisme a donc été le suivant :

  1. O’Reilly Media coupe les subventions vers sa filiale ;
  2. O’Reilly France prévoit qu’elle ne pourra plus faire face à ses dépenses et se déclare en cessation de paiement ;
  3. Le juge du tribunal de commerce décide de la liquidation judiciaire le 6 mai ;
  4. Le mandataire nommé par le juge nous demande de ne plus revenir dans nos bureaux, et demande la fermeture du site.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des suites de l’affaire, en particulier si, comme nous l’espérons pour nos lecteurs, une autre maison d’édition se portait candidate pour diffuser à nouveau les titres du catalogue O’Reilly, sur support papier comme en numérique.

xavier@immateriel.fr

229 Responses to “O’Reilly France, c’est déjà du passé”


  1. 1 Hervé Thouzard 9 mai 2008 à 13:39

    C’est vraiment une bien triste nouvelle !

    Je suis un fervent lecteur des éditions O’reilly depuis ses débuts et cette nouvelle ne fait pas plaisir à voir …

    J’espère que tout le personnel de la division France d’O’reilly pourra, d’une manière ou d’une autre, poursuivre cette belle aventure.

    Bonne change à tous et merci pour tout !
    Un lecteur.

  2. 2 vince 9 mai 2008 à 14:07

    Je n’arrive pas à y croire.
    Si faire de la qualité ne permet plus de réussir, que faire?
    J’ai de profondes pensées pour tout le personnel qui a tant donné pour produire les ouvrages de qualité que nous connaissons tous.
    Ce n’est pas possible, je vais me réveiller…

  3. 3 WOLF Thomas 9 mai 2008 à 14:12

    Effroyable et terrible nouvelle.

    Je prends connaissance de cette situation et cela m’attriste beaucoup.

    Passionné d’informatique et des réseaux, il ne manquait que quelques ouvrages o’reilly à ma bibliothèque. J’attendais avec impatience un nouveau livre qui devait sortir la semaine prochaine (qui avait été reporté en plus… j’aurais du acheter le Pdf…)
    Pour ma part j’ai une préférence pour les versions papier (je retiens mieux en lisant sur un livre) cela dit, si j’avais pu avoir les moyens, j’aurais acheté également les versions Pdf (plus pratique en déplacement que de prendre les livres avec soit) ;o) (les livres et Pdf sont vraiment complémentaires)

    J’espère de tout coeur pouvoir vous retrouver…
    Bonne chance à tous, et merci pour tout ce que vous avez apporté!

    Un fidèle lecteur et passionné

  4. 4 Jean-Christophe Helary 9 mai 2008 à 14:15

    Le libraire chez qui j’avais trouvé « Gauche Programming » m’a récemment expliqué ,quand j’y suis retourné pour prendre la version japonaise de SICP, que chez lui aussi les livres informatiques ça ne vendait pas. C’est triste. J’espère que vous trouverez l’énergie pour vous renouveler.

  5. 5 pham 9 mai 2008 à 14:16

    Les seuls qui ont compris comment faire du business avec les ebook numérique disparaisse.
    C’est vraiment trop injuste.
    Je remercie chaudement les equipes o’reilly france pour leurs travaillent fournit.

    Je ne peux pas croire que c’est la fin.

  6. 6 Emmanuel 9 mai 2008 à 14:21

    Comme tout le monde, je suis encore sous le choc… O’Reilly et O’Reilly-fr avec lui, me paraissait être un partenaire inamovible du paysage de l’édition spécialisé en informatique en France. Ma bibliothèque personnelle compte d’ailleurs beaucoup de vos ouvrages… Je crois d’ailleurs que nous ne mesurons pas encore très bien les conséquences de cette fermeture, l’édition spécialisée en informatique française risque bien de sombrer encore plus vite, j’en ai peur.

    J’avais suivi sur O’Reilly Radar la série de billets sur le marché du livre spécialisé en informatique aux États-Unis mais je ne me doutais pas des difficultés qu’O’Reilly-fr pouvait rencontrer.

    http://radar.oreilly.com/archives/2008/02/state-of-the-computer-book-mar-19.html
    http://radar.oreilly.com/archives/2008/02/state-of-the-computer-book-mar-20.html
    http://radar.oreilly.com/archives/2008/03/state-of-the-computer-book-mar-21.html
    http://radar.oreilly.com/archives/2008/03/state-of-the-computer-book-mar-23.html

    Quoiqu’il en soit, j’espère que l’équipe n’est pas trop démotivée car vous avez vraiment fait un travail extraordinaire et ce sont essentiellement des problèmes conjoncturels qui font que cela en arrive là. Je vous souhaite donc à tous bonne chance pour la suite !

  7. 7 gregoire 9 mai 2008 à 14:23

    Dégouté !

    Moi aussi j’ai pas mal d’ouvrage papier dans ma bibliothèque, toute la filière Java, Web et Unix je pense, et lors de mes cours comme instructeur ils me servaient de référence, et pense en avoir fait vendre, mais pas assez.
    Comment vas-t-on faire ? il y a aura toujours les versions US, mais pour certaines personnes, l’anglais est une vrai barrière pour apprendre l’informatique, et ces personnes seront à la merci d’éditeurs de livres et de logiciel beaucoup moins sérieux qu’ORA !!!

    Bon courage à toute l’équipe en tout cas !

    Un passionné fidèle aussi depuis de longues années.

  8. 8 nathalie_n 9 mai 2008 à 14:33

    J’ai tellement aimé vos livres que j’en ai traduit un certain nombre pour vous. J’en ai aussi écrit.
    Ca a été pour moi une expérience formidable couplée à un excellent travail d’équipe.
    Je n’ai pas eu l’occasion de vous dire tout le plaisir que j’ai eu à travailler pour vous, ainsi qu’à nos nombreuses discussions.

    Tenez-moi au courant de vos futures activités.
    Amicalement

    –nathalie

  9. 9 Andry 9 mai 2008 à 14:36

    Je cherchais un livre intéressant de programmation, et comme à mon habitude je suis allé sur oreilly.fr. C’est une grande surprise et une déception manifeste pour moi de savoir que vous allez devoir fermer. J’allais dire :  » mais non, vous n’en avez pas le droit ! « .

    Déjà que la littérature francophone dans le domaine laisse à désirer, voilà qu’Oreilly quitte la piste non sans avoir livré bataille jusqu’au bout (« jusqu’à la mourir » comme nous aimons le dire dans notre pays).

    Entre les tutos en français au nombre pléthorique et aux qualités douteuses et les versions anglaises des sérieux livres, les éditions d’Oreilly France offraient un pont sûr.

    Maintenant, il va falloir trouver un autre bâtisseur qui veuille bien se mettre à l’oeuvre.

    Manifestez-vous, bon sang !😉

  10. 10 Xavier 9 mai 2008 à 14:41

    Dégouté aussi ! D’autant plus que je n’avais pas sauvegardé tous mes bouquins PDF, je fais comment maintenant?

  11. 11 FredoMkb 9 mai 2008 à 14:47

    J’ai appris cette triste nouvelle sur le blog BurninHat (http://blog.burninghat.net/) hier après avoir constaté la page vide du site francophone d’O’Reilly…

    J’ai tout d’abord eu quelques doutes sur la véracité d’une telle info, surtout par la manière quelque peu « silencieuse » dont l’annonce a été faite, puis, voilà que tout s’explique en lisant votre article…

    Enfin, tout n’est pas clair pour autant et quelques interrogations font naturellement surface :

    – Est-ce la première filiale de l’éditeur à jeter l’éponge ?
    – Qu’en est-il des autres filiales internationales ?
    – La maison mère est à ce point en difficulté qu’elle ne pouvait vous venir à l’aide ?
    – Doit-on craindre la disparition pure est simple d’O’Reilly ?
    – Que se passera-t-il avec les ouvrages en stock ?

    Enfin, plein de questions qu’on se pose… avec le sentiment d’assister impuissants à la dictature cruelle de la loi du marché, en dépit de toute considération qualitative…

    Bref, c’est un beau gâchis tout de même, et je ne peux qu’avoir une pensée solidaire avec toute l’équipe qui doit avoir une impression persistante d’injustice, après tous les efforts consentis et les perspectives enthousiasmantes qui se dessinaient… c’est dur… très !

    Bon courage à tous et tenez-nous au courant de la suite Svp !

    Fredo

  12. 12 Kagou 9 mai 2008 à 14:59

    Je suis très triste. J’aime les livres, et je n’ai qu’à tourner ma tête afin d’y voir mes livres de chez O-reilly, qu’ils soient français, ou même anglais (car pas encore dispo en fr, tellement leur qualité didactique est énorme).

    Merci à toute l’équipe ! Et je veux encore croire en un miracle.

  13. 13 FrancoisP31 9 mai 2008 à 15:12

    C’est là une bien triste nouvelle, Les O’Reilly était les ouvrages les plus propres/claires que l’on puisse …. pouvait…. trouver sur ce segment de marché…

    n’ayant jamais été pleinement satisfait des autres éditeurs….J’ai basé ma collection bibliotequaire d’une 20t’aine de livres sur leurs produits…. sans eux où trouverais je encore de l’information de qualité….et surtout présenté tjrs à peu de chose près de la même manière quel que soit le sujet…. ce que ne font pas les autres ….

    Merci à tous,
    Bon courrage,

    Que les dieux et autres se manifestent c’est le moment de faire un miracle….

  14. 14 xavier@immateriel.fr 9 mai 2008 à 15:15

    Merci à tous de vos témoignages de sympathie et de vos encouragements. FredoMkb, je vais essayer de répondre à chaque question :

    Est-ce la première filiale de l’éditeur à jeter l’éponge ?

    Oui.

    Qu’en est-il des autres filiales internationales ?

    La plupart ne perdent pas d’argent, ou si peu. Du coup, elles ne sont pas un problème, et nous ne sommes pas non plus dans un monde où on attend une rentabilité à deux chiffres. Tant qu’on est à l’équilibre, c’est OK.

    La maison mère est à ce point en difficulté qu’elle ne pouvait vous venir à l’aide ?

    Elle le pouvait, et elle l’a fait pendant plusieurs années, mais ces liquidités lui font défaut pour investir sur d’autres créneaux qu’elle pense plus porteurs. Et comme je l’ai dit, les banques font pression.

    Doit-on craindre la disparition pure est simple d’O’Reilly ?

    Non.

    Que se passera-t-il avec les ouvrages en stock ?

    Aucune idée. Dans un monde cohérent, une maison d’édition se présenterait au liquidateur avec une offre acceptable, et remettrait en vente le stock. Elle pourrait même racheter les contrats en cours, imprimer les livres, etc. Mais quand on sait qu’on nous a demandé de fermer le site alors qu’il rapportait 20 fois plus qu’il coûtait, tout peut arriver, y compris le pilon d’ouvrages que tout le monde cherche à acheter, et la destruction des PDFs correspondants.

  15. 15 Nat 9 mai 2008 à 15:31

    Bonjour à tous
    What a pity for French readers who appreciate your work !
    L’idée qu’un éditeur de cette qualité disparaisse de de la sphère francophone me rend toujours triste mais c’est malheureusement la tendance actuelle ! Les meilleurs quittent la France et son univers « impitoyable »…

  16. 16 FredoMkb 9 mai 2008 à 15:42

    Merci beaucoup Xavier pour vos éclaircissements, mais, fatalement, d’autres interrogations émergent (pardon si elles sont quelque peu indiscrètes) :

    – Pourquoi la filiale française connaissez autant de difficultés alors que les autres semblent plutôt bien s’en tirer ?

    – Est-ce, comme suggéré sur la page de fermeture du site, uniquement à cause du trop peu de ventes en France ?

    – Quelles solutions ont trouvé les autres filiales pour palier à ce manque de ventes ?

    – N’était-ce pas possible d’appliquer ces même solutions en France ? … pourquoi ?

    – Quel sort sera réservé aux forces vives de la filiale ? … avez-vous pu l’évoquer avec votre hiérarchie ?

    J’imagine que vous n’avez pas forcément réponse à toutes ces questions, mais le sentiment d’assister à une mise à genou injustifié et déloyale ne peut m’abandonner, et j’aimerai comprendre si tout ceci était à ce point névitable…

    Encore merci et courage…

    Fredo

  17. 17 Arnaud LEMERCIER 9 mai 2008 à 15:48

    Je n’arrive pas à le croire !!

    Je comprends mieux pourquoi des auteurs comme Thibault Imbert offre leur livre en version PDF.

    Si O’Reilly ne peut rien pour sauvegarder les livres et les PDF, j’invite tous les auteurs à en faire de même.

    Le livre « Pratique d’AcionScript 3 » est proposé en « open source » ce qui fait un très grand coup de publicité pour son auteur. De plus, ce que Thibault à écrit continue de vivre et d’être disponibles.
    http://pratiqueactionscript3.bytearray.org/

    Si des auteurs sont intéressés mais ne savent pas comment s’y prendre, je veux bien les aider à publier leurs ouvrage.

    De plus, il semblerait que les internautes soient assez généreux en ce qui concerne les dons. C’est une bonne chose.

    Je voulais terminer en remerciant fortement toutes l’équipe de O’Reilly France pour la qualité de leur travail.

    Très sincèrement.

    Arnaud.

  18. 18 Henry 9 mai 2008 à 15:51

    Les livres informatiques sont nécessaires. Ils ont ce que n’ont pas les sites : une reliure.
    C’est seulement avec les livres que je comprends les liens entre les concepts et pratiques, et particulièrement avec ceux d’O’Reilly.
    J’espère que l’équipe pourra rapidement développer ses talents à nouveau !

  19. 19 deebak 9 mai 2008 à 15:59

    J’avais besoin de vos Focus en français!!! Comment je vais faire maintenant pour trouver une information d’aussi bonne qualité?
    Je prie Dieu pour qu’O’Reilly continue à diffuser des livres en français et en PDF!

  20. 20 Ramenos 9 mai 2008 à 16:14

    Je suis fortement déçu par la fermeture d’Oreilly France. Une si bonne édition de livre se devait de continuer. Quel dommage ! Les traductions des livres étaient quasi parfaites.

    Vais-je continuer à trouver des livres Oreilly en français ou alors plus jamais ?😥

  21. 21 juba 9 mai 2008 à 16:34

    ça fout le bourdon!

    Merci pour l’aventure.

  22. 22 lucasbfr 9 mai 2008 à 16:36

    Vraiment une triete nouvelle. Personellement j’achetais malheureusement vos livres en anglais (baisse du dollar oblige), mais je sais à quel point ils étaient bon et utiles. Bon courage à vous en tout cas.

  23. 23 gebruik 9 mai 2008 à 16:37

    Quel gâchis !
    Les ouvrages O’Reilly sont de véritables références.

    C’est grâce à eux que j’ai pu me former et souvent je m’en suis inspiré pour élaborer mes cours, et je n’avais de cesse de faire une publicité sans limite, vantant la qualité des ouvrages.

    Nouvelle vraiment triste…

  24. 24 rhodan92 9 mai 2008 à 16:41

    Moi qui attendait avec impatience le livre « Linux réseaux – le livre des recettes » avec impatience.

    J’ai voulu attendre la sorti de la version papier pour profiter de l’offre Bundle (papier + PDF), je le regrette.

    A moins d’un miracle, je vais devoir me contenter de la version anglaise😦

  25. 25 adi67 9 mai 2008 à 19:03

    C’est vraiment une grosse perte pour la communauté des développeurs francophones.

    Trouver des ouvrages de très bonne qualité en informatique, surtout dans la langue française qui regorgent d’ouvrages pour le moins bancaux… c’est assez exceptionnel cela va sans dire.

    Un grand merci à tous ceux qui bossaient à O’Reilly FR et bonne chance pour la suite!

  26. 26 burninghat 9 mai 2008 à 19:30

    @rhodan: je compatis, j’attendais le même ouvrage et j’ai fait la même erreur que toi :s

    @toute la team de feu-O’Reilly France: Bonne continuation à tous pour votre avenir et merci encore pour le travail formidable que vous avez accompli jusque là pour nous fournir de véritables références documentaires que ce soit sous forme de « vrais » livres, de pdf, d’articles, de Focus excellents, etc. !

    Je croise les doigts pour qu’une maison d’édition se porte volontaire pour reprendre vos titres comme vous l’indiquez en fin d’article également. Je crois que nombre d’entre nous seraient ravis et un peu soulagés que cela se produise !

  27. 27 Benoit Asselin 9 mai 2008 à 19:53

    Avis aux investisseurs, une société d’édition à fort potentiel est à racheter / relancer …

    En tout cas, bonne chance à toute l’équipe de O’Reilly France !

  28. 28 armetiz 9 mai 2008 à 20:56

    Impressionnant…
    La littérature informatique de qualité était déjà rare..

  29. 29 Al 9 mai 2008 à 21:19

    C’est une terrible nouvelle que nous apprenons.
    Je tiens à remercier toute l’équipe des Editions O’Reilly France dont les ouvrages sur Linux et la programmation m’ont permis de faire mes premiers pas en informatique ces douze derniers mois.

    Je vous remercie pour tout le travail que vous avez fait. Même si tout cela s’effondre, sachez que vous avez réussit à transmettre votre enthousiasme.
    Je vous souhaite bonne chance pour la suite.

  30. 30 Jipimac 9 mai 2008 à 22:12

    Oh non, quel dommage. Ces si bons ouvrages et en français ne seront plus publiés …
    Bon courage à l’équipe et je vous souhaite un nouveau départ.

  31. 31 tenshu 9 mai 2008 à 23:19

    j’arrive pas à y croire non plus!

    je suis développeur web aujourd’hui grâce très notamment au livres o’reilly que j’ai lu c’est 10 dernières années.

    Vraiment que va t’il nous rester en ressources francophone à ce rythme?

  32. 32 badbuzz 10 mai 2008 à 1:27

    Bonjour,
    Très triste nouvelle. N’y a t il rien à faire pour reprendre l’activité et la développer? si vous avez des idées prenez contact. A très bientôt.

  33. 33 Dominik 10 mai 2008 à 6:33

    Comme pour tout le monde, cela a été un choc pour moi.

    Une petite question : une souscription des lecteurs d’O’Reilly est elle envisageable pour prévoir une reprise d’activité ?

  34. 34 dePassage 10 mai 2008 à 7:24

    A mentionner éventuellement dans une des causes du décrochage vente Oreilly la montée en puissance d’Apress qui depuis qques temps fournit également d’excellents ouvrages…
    + la théorie du ‘long tail’ qui permet via Amazon d’aller se fournir maintenant chez des éditeurs de 2nd plan: NoStarchPress, The Pragmatic Programmers, Packt Publishing, etc.
    Le « tout Oreilly » d’y a 10-15ans est bien fini.

  35. 35 Ovensia 10 mai 2008 à 8:04

    C’est vraiment dommage. Quel gâchis ! J’ai également appris beaucoup de choses avec les bouquins oreilly et je crois que le vide va être difficile à combler.

    Peut-on faire qqchose pour aider ? un coup de pouce ? Sauvons Oreilly France s’il est encore temps.

  36. 36 rhodan92 10 mai 2008 à 9:07

    Après « Sauvez Willy » et « Il faut sauver le soldat Ryan », nous devons maintenant sauver « O’Reilly France ».

    Je suis partant également pour entreprendre quelque chose pour sauver O’Reilly France

    Je suis donc à votre disposition si il y a quelque chose à faire afin de sauver cet magnifique maison d’édition qui pour moi est la meilleure.

    Ne surtout pas baisser les bras, et comme le dit le dicton « Il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud » et Ovensia, c’est maintenant qu’il faut agir.

    Je ne suis pas expert en business, mais on peut peut être tenter une pétition ?

  37. 37 Dominik 10 mai 2008 à 9:09

    @DePAssage

    Certes, mais sauf erreur de ma part, il faut maitriser en partie la langue anglaise pour les ouvrages de ces éditeurs ?

    Un grand nombre d’informaticiens décrochent quand ils doivent aborder une nouvelle technologie entièrement en anglais.

  38. 38 atm_master 10 mai 2008 à 9:51

    Bonjour,

    Voilà une bien triste nouvelle. J’ai beaucoup appris et je continue à apprendre avec les livres O’Reilly en français. Il serai vraiment dommage de perdre cette qualité d’édition.

  39. 39 dePassage 10 mai 2008 à 10:13

    @Dominik

    ==
    Un grand nombre d’informaticiens décrochent quand ils doivent aborder une nouvelle technologie entièrement en anglais.
    ==

    L’anglais technique reste quand même éloigné de la grande littérature, on doit tourner avec un fond de 2000, 3000 mots, + le fait qu’un bon 1/3 du contenu c’est souvent du listing = langage universel.

    Rien d’insurmontable pour qqu’un de motivé.

    J’ai qques oreilly-français (la série des ‘en action’ en particulier) mais depuis 3/4ans ai appris à me dépatouiller de l’anglais écrit.

  40. 40 Dominik 10 mai 2008 à 10:42

    @ dePassage

    le fait qu’un bon 1/3 du contenu c’est souvent du listing = langage universel.

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. Quand j’écris des exemples, ou effectue des traductions, je choisis des termes français plutôt qu’anglais pour les noms de variables ou de fonctions, afin que cela soit plus compréhensible et que le lecteur fasse la différence entre les instructions ou les commandes et ce qui est de son ressort.

    Rien d’insurmontable pour qqu’un de motivé.

    Tout à fait d’accord : ce n’est pas insurmontable, mais cela induit un effort supplémentaire, conscient ou inconscient. Je le vois tout les jours dans mon métier de formateur, où les stagiaires sont nombreux à peiner.
    Et je suis certain que de nombreuses personnes abandonnent une nouvelle technologie parce qu’elles ne comprennent pas correctement ce dont il s’agit par manque de référence en français.

  41. 41 xavier@immateriel.fr 10 mai 2008 à 10:50

    Vos messages de soutien font non seulement chaud au cœur, mais ils nous seront concrètement très utiles quand nous auront besoin de convaincre nos futurs employeurs ou futurs clients que nous avons une expérience unique en son genre ! Merci à tous.

    A ceux qui se demandent si on peut encore ressusciter O’Reilly, je réponds non. Je ne crois pas qu’on puisse créer des manuels de qualité avec notre bonne volonté. Il faut aussi une structure, et des personnes payées pour se consacrer uniquement à cette tâche. Cela dit, si vous êtes prêts à inventer avec nous de nouveaux moyens de diffuser une information technique de qualité, qui permettent à tous ceux qui y consacrent du temps d’en percevoir des bénéfices, on peut commencer par créer une liste de diffusion. Par exemple communaute-oreilly@googlegroups.com
    (http://groups.google.com/group/communaute-oreilly) ?

    @DePassage : la plupart des petits éditeurs que vous citez sont diffusés par O’Reilly aux Etats-Unis. Donc, leur santé est liée à celle d’O’Reilly, et O’Reilly profite de leur santé.

    Par ailleurs, rien n’empêche les éditeurs français (sauf le coût de traduction) d’acquérir des droits et de faire traduire certains de ces ouvrages en français.

    Quand il y a 10-15 ans O’Reilly publiait un livre sur l’administration des réseaux ou la programmation shell, les revendeurs étaient réticents parce que nous étions seuls. L’arrivée de nouveaux éditeurs a au contraire permis de banaliser ces sujets. Et sur les nouveaux sujets, les petits éditeurs prennent plus de risques. C’est comme ça que le livre de Pragmatic Programmers sur Ruby on Rails a fait un carton, alors que cela faisait un an que nous hésitions à publier sur ce sujet.

  42. 42 xavier@immateriel.fr 10 mai 2008 à 10:56

    Sur la question de l’anglais ou du français.

    J’ai tendance à penser que tout informaticien doit être en mesure aujourd’hui de comprendre l’anglais. Mais l’avantage d’un livre écrit dans sa langue natale, c’est qu’on lit plus vite. Par exemple, on peut décider d’un seul coup d’œil si telle ou telle page est pertinente.

    Par ailleurs, nos bestsellers sont les livres d’auteurs français, et non pas les traductions. Ce n’est pas seulement parce qu’ils étaient « meilleurs ».

  43. 43 Patrick 10 mai 2008 à 11:16

    Cette nouvelle est vraiment triste : O’Reilly était pour moi la seule maison d’édition compétente en matière de livres informatique, la seule qui n’est pas tombée dans le copier coller d’un livre vers d’autres ou le côté trop grand public des autres qui se contentent de sortir des livres de copies d’écrans.

    Manque de bol, cette spécificité et la qualité de vos ouvrages (en français comme en langue anglaise) fait aussi qu’ils ne sont pas destinés à un large public. Internet et ses nombreux forums ont sans doute aussi joué dans le fait que les livres se vendent moins.

    C’est vraiment dommage, j’espère que les livres seront toujours disponibles en France, d’une manière ou d’une autre, car la lecture sur écran a de grandes limites.

    Et concernant votre équipe, je vous souhaite de retrouver rapidement « repreneur » et de pouvoir faire bénéficier une autre maison d’édition de la qualité de votre travail.

    Bon courage pour la suite

  44. 44 Xavier 10 mai 2008 à 11:54

    Hello,

    je suis désolé pour vous.

    Mais je repose ma question. Je n’avais pas tout téléchargé, je parle des PDF que j’avais acheté. Comment faire pour les récupérer ?

    Merci

    Bon courage

    Xavier

  45. 45 xavier@immateriel.fr 10 mai 2008 à 13:48

    @Xavier : essayez d’envoyer un mail a oreilly@immateriel.fr, en donnant les numéros de commande correspondant à vos achats.

  46. 46 Gil MATHIEU 10 mai 2008 à 20:35

    L’émotion est forte pour quelqu’un comme moi qui a une trentaine de vos titres sur ses rayons et goûte depuis 20 ans la qualité O’Reilly jamais égalée.

    Pardonnez ma naïveté en matière d’économie, mais dans quelle absurdité sommes-nous désormais si les meilleurs ne survivent pas ?

    Certes, les années passant, je sens bien que les gens à qui je m’adresse en tant qu’enseignant-formateur sont de moins en moins motivés par le livre, la connaissance – et la construction dans la durée que cela demande – se contentant d’informations volatiles grappillées sur la toile.

    Pourtant, les réactions précédentes me confortent dans la conviction que l’information n’est pas la connaissance et que cette dernière ne peut faire l’économie du travail d’un éditeur sérieux.

    Admettons que nous puissions faire l’économie du livre papier – mais pour avoir commencé à pratiquer le Moock AS3 en PDF, je ne vois pas comment j’aurai pu en venir à bout sans la version imprimée –, je souhaite de tout cœur que l’exigence O’Reilly perdure même si ce ne devait être que sous une forme immatérielle.

    Et pour avoir eu l’honneur et le plaisir de participer à la défunte aventure de la publication papier, j’appelle de tous mes vœux la renaissance de l’esprit O’Reilly sous une forme (multimédia ?) à inventer et serais partant pour y contribuer.

    À bientôt ?

  47. 47 Joe 10 mai 2008 à 20:54

    Merde, pour une fois qu’un maison d’édition faisait des livres des qualités et peu cher …

  48. 48 lefakir 10 mai 2008 à 22:20

    C’est vraiment déplorable. Aucune satisfaction de voir que mes éditions papier en français vont devenir des collectors.

    Bon courage à vous pour la suite et merci pour votre excellent travail.

  49. 49 Vincent 10 mai 2008 à 23:19

    Naaan😦

    Jeune étudiant en informatique, j’avais acheté mon premier Oreilly il y a quelques mois. Passionnant !

    Bien que pas encore finit, je voulais voir les derniers ouvrages pour un éventuel prochain achat.

    En espérant qu’une bonne nouvelle tombe du ciel…

  50. 50 flo 11 mai 2008 à 1:42

    C’est vraiment triste, la disparition de vos livres dont les couvertures sont si cultes, des rayons, va laisser un grand vide.

    Peut-on esperer, dans le pire des cas, que les editions pdf des livres soient diffusées librement, si il n’y a pas de repreneur? Ce serait dommage du point de vue culturel, que disparaissent completement l’ensemble du contenu de vos livres!

    Bon courage!

  51. 51 16aR 11 mai 2008 à 2:14

    Je n’y crois pas !

    Dans quasiment toutes mes boites (je suis jeune), j’ai vu des ouvrages oreilly, et pas qu’un ou 2. C’est incompehensible, et je suis attristé ! En tout cas, si l’histoire peut s’améliorer ca serait vraiment génial.
    Je vous souhaite bon courage et merci encore pour vos ouvrages !

  52. 52 sdefay 11 mai 2008 à 7:19

    Incroyable, si j’avais eut vent des difficultés, je me serais empresser d’acquerrir les bouquins qui me plaisait temps au format PDF. Voila ce que cela fait de remettre toujours au lendemain.

    Maintenant c’est fichue, est ce qu’il serait possible de reactiver le site quelques heures le temps de faire quelques achats ?
    sniff

  53. 53 benoit 11 mai 2008 à 9:44

    c’est vraiment la m…e…

    Moi qui utilisait vos ouvrages…..PDF j’en avais repéré de biens sympa….

    J’avais prév le budget…. Les 3 premiers achetés et vlan fini….

    L’administrateur aurait pu laisser le site ouvert…
    J’espère que l’on trouvera facilement les PDF rapidement ailleurs au même prix.

    bon courage à votre équipe. J’espère qu’après l’orage passé vous avez pleins de projets de la même qualité.

  54. 54 rodj 11 mai 2008 à 9:55

    mince alors… pauvre de nous tous, moi aussi j’ai pensé avoir le temps d’acheter « Linux réseaux – le livre des recettes » … mais ce n’est rien. Comment vont faire les employés de la boite. Il est difficile de se retrouver hors jeu alors que le travail est TRÈS apprécié de tous les lecteurs. j’ai vraiment peine à croire que tous ces excellents livres très didactiques, de bonne pédagogie disparaissent. perdre de si bon outils de connaissances est absurde.
    à bientôt sur la liste de diffusion quand elle sera créée

  55. 55 Nicolas 11 mai 2008 à 11:00

    J’ai vraiment été surpris de cette nouvelle !
    JE pensais que O’reilly faisait référence dans son domaine.
    En tout cas, je ne vois pas d’éditeur publiant des ouvrages de qualité comparable dans le domaine linux/opensource.

    Comme quoi, toutes les choses ont une fin ; même les meilleures

  56. 56 Cédric LEULLIER 11 mai 2008 à 11:03

    Je ne suis pas informatien. Mon domaine de prédilection est le béton armé. Je suis donc autodidacte en informatique et je dois avouer que les Editions O’Reilly ont été pour moi une vraie mine d’or ! Le fait est que mon école d’ingénieurs a ses locaux juste au dessus de la Librairie Eyrolles à Paris, une des rares librairies qui proposent l’intégralité de la collection O’Reilly.

    J’ai découvert ces éditions lorsque je me suis mis aux logiciels libres et à la programmation en JAVA à la fin des années 90. Une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer ! Les Editions O’Reilly sont pour moi un gage de qualité. Les ouvrages sont rédigés dans un style clair et agréable avec une complicité de leur auteur qui en font bien plus qu’un simple manuel d’utilisation. Depuis cette période, tous les ouvrages informatiques que je me suis procurés étaient de la collection O’Reilly et avec l’annonce de la liquidation judiciaire de la filiale française de cette édition, c’est un peu comme si je me retrouvais orphelin aujourd’hui.

    Merci à tous de nous avoir fait partager votre passion, celle de l’informatique, de l’Open-Sources et des Logiciels Libres.

  57. 57 Sacha Zenner 11 mai 2008 à 13:29

    Je suis déçu et triste de cette mauvaise nouvelle, comme tous les autres commentaires, moi aussi je trouve que les livres des Editions O’Reilly sont de très bonne qualité et ils laisseront un vide chez les libraires.

    J’ai plusieurs livres des Editions O’Reilly et j’avais l’intention d’acheté le livre « Reseaux Linux le Livre de Recettes » en version papier et maintenant je ne pourrai même pas me consoler avec la version PDF.

    Bien que je n’ai aucune notion dans la gestion d’une maison d’édition, j’ai du mal a comprendre qu’O’Reilly Allemagne ou japon arrive a survivre alors qu’il me semble que le public francophone est plus nombreux.

    En tout cas cette fermeture laissera un grand vide dans l’édition de livres informatiques. Merci pour votre travail et votre sérieux, et bon courage pour la suite à toute l’équipe.

  58. 58 Patrick Tonnerre 11 mai 2008 à 13:44

    Désolé d’apprendre cette triste nouvelle.
    Pour avoir collaboré avec cette équipe fort sympathique, j’espère vivement qu’une solution sera trouvée pour continuer à oeuvrer dans le bon sens avec la même qualité.
    Amitiés à toute l’équipe.

    Patrick

  59. 59 Marc 11 mai 2008 à 15:05

    Une référence qui disparaît dans le monde de l’informatique. Un grand merci à toutes l’équipe.

    O reilly france m’a permit d’apprendre et surtout de comprendre les technos Open source depuis bientôt plus de 10 ans…

    Bonne chance à toute l’équipe.

  60. 60 Joe Doe 11 mai 2008 à 16:23

    Franchement, lire des bouquins d’informatique en Français… que cet éditeur dépose le bilan, cela ne m’étonne guère. Fidèle lecteur de OReilly, je ne savais même pas que des éditions Françaises existaient.

  61. 61 atm_master 11 mai 2008 à 16:41

    @Joe Doe : tout le monde n’a pas la chance d’être bilingue.

  62. 62 Vicks 11 mai 2008 à 17:08

    Oh Nooooon! J’arrive pas à y croire. Le nombre de trucs que j’ai pu apprendre avec vos bouquins, ça fait trop de mal de vous voir partir en vrille…

    Bonne chance à tous

  63. 63 Benoit Asselin 11 mai 2008 à 17:28

    @Joe Doe: Et ( accessoirement ) certains livres sont écrits par des auteurs français, donc O’Reilly France ne se cantonnait pas uniquement à de la traduction…

  64. 64 Thomas 11 mai 2008 à 20:33

    quelle tristesse, surtout pour la super équipe que vous étiez !
    on savait tous que le marché n’était pas très chaleureux ces dernières années, dommage que ça ait fini si tot.

    mais qui sait, peut être tout cela vous permettra de repartir sur quelque chose de neuf, de différent, un nouveau départ ? je vous le souhaite, tout le meilleur pour la suite!

  65. 65 Guillaume 11 mai 2008 à 22:12

    Dégouté, tout simplement dégouté. Je partage le sentiment des autres lecteurs. J’appréciais la qualité de vos livres. C’était vraiment bien la possibilité d’acheter les livres en PDF. J’avais acheté fin janvier Tête la première sur les Design Patterns sur votre site en début d’année. Excellent bouquin !
    Pourquoi vous n’avez pas prévenu avant vos lecteurs sur la situation très difficile auquelle vous étiez confronté ? Peut être que ça aurait changé la situation. Je pense qu’il y a pas mal de lecteurs qui apprécient Oreilly. La preuve dans les commentaires de ce ticket !!

  66. 66 ayoli 11 mai 2008 à 23:27

    Condoléances:-/
    J’ai eu quelques bouqins O’reilly entre les mains qui m’ont toujours satisfait.
    Meme si souvent j’ai lu des ouvrages en anglais, c’est bien dommages de ne plus avoir de versions françaises, encore plus dommage pour les auteurs français.
    Le problème vient peut etre aussi du fait que le monde des geeks interessés par ces bouqins est finalement (trop) petit.
    C’est con que la qualité ne soit pas synonyme de vendeur.
    Bon courage🙂

  67. 67 Marvin 12 mai 2008 à 0:47

    Hmmm des editeurs Français il y ‘en a d’autres, de moins bonnes qualités a mon gout (eyrolles par exemple) enfin peut etre que le mot qualité est un peu grossié, je dirais plutot plus accessible.

    Je me lance avec une idée toute folle, pourquoi si un business angel ou un repreneur se ramene , ne pas faire un fork en proposant des livres plus faciles d’accés et ainsi s’ouvrir a un plus large public ? Comme le disait Patrick , les autres font du « grand public » peut etre est ce la raison e leur survie en France ?

    Certes nous sommes l’un des pays ou il y a le moins d ‘informaticiens donc de lecteurs potentiel (par rapport aux us , japon , chine et allemagne) mais justement on ne doit pas etre trés loin des allemands ? Comment font ils eux pour s’en sortir ?

    Encore une malheureuse preuve que notre pays est en déclin , allez a terme la france sera un musée géant :s

  68. 68 xavier@immateriel.fr 12 mai 2008 à 8:40

    Faire des livres plus grand public avec la même qualité, nous avons essayé. Il y avait notamment la meilleure collection sur MS-Office jamais parue, Super Coach en français.

    Vous n’en n’avez sans doute jamais entendu parler, car le problème est toujours le même : quels canaux de diffusion ? Si vous faites des livres pour tel public, et que vous les vendez dans des endroits où ce public ne va pas, vous n’en vendez pas un seul.

    Or avec un seul représentant, on ne peut déjà pas visiter régulièrement toutes les librairies ayant un rayon spécialisé, alors démarcher les grandes surfaces…

  69. 69 bab 12 mai 2008 à 9:53

    C’est bien dommage !

    j’adorais la collection « Précis et concis » qui était fort intéressant et peu cher !

    J’apprécie également les autres livres bien qu’un peu cher face à la concurrence …. mais ce n’était pas la même qualité non plus !

    Bref un grand éditeur informatique qui disparait😦

  70. 70 Jérémie 12 mai 2008 à 10:02

    Au delà du service rendu par ces éditions irremplaçables, c’est l’Esprit O’Reilly qui manquera dans le paysage technologique français.
    Il est des pertes qu’on ne saurait mesurer…

    Bon vent à tous

  71. 71 iyanden71 12 mai 2008 à 10:12

    Quelle mauvaise nouvelle !
    Vos livres ont permi a l autodidacte que je suis de ma faire une place dans le monde du developpement web.
    Je suis vraiment attristé de constater que cette mine de references disparaisse.
    Vous avez realisé un travail remarquable, quel gachi !
    Bref je souhaite, comme deaucoup d autres, que vous parviendrez à vous relever.
    Courage et merci.

  72. 72 Simtris 12 mai 2008 à 10:52

    C’est bien triste effectivement.
    Dans mon petit monde d’étudiant en informatique O’Reilly devenait un éditeur que l’on se conseillait et en qui on avait confiance. C’était bien de savoir qu’il y avait des bouquin de qualité là.
    Relancer une petite maison d’édition est impossible ? Vous avez le talent, les contacts, les idées …
    QUitte a racheter les série O’Reilly Francaise si ca marche bien.
    Repartir sur de bonne base en tirant parti de votre connaissance du marché Francais (et de l’éventuelle pub qui découlerait de feu Oreilly-fr)

  73. 73 Yohann 12 mai 2008 à 11:22

    C’est une terrible nouvelle d’entendre ça dans la mesure ou l’équipe o’reilly france faisait du très bon boulot. J’utilise très souvent vos ouvrages dans mon domaine (Informatique) et c’est franchement dommage que vous fermiez :s mais êtes-vous sur qu’on ne peut plus rien faire pour sauver la maison?

  74. 74 Mathieu 12 mai 2008 à 12:18

    Je viens d’apprendre la terrible nouvelle par Yahoo News et je suis sur le cul.

    J’ai lu tout le thread, je me suis inscrit au groupe Google. J’espère vraiment qu’il y aura une suite favorable.

    Comme certains, j’avais des achats potentiellement programmés, si j’avais su que vous alliez si mal, je n’aurais pas patienté. Je n’ai pas pu aller à la Linux Expo cette année où d’habitude j’achetais un certain nombre de vos livres. (J’espère que vous coulez pas à cause de moi😉

    En plus vous proposiez une sorte de programme fidélité : pour n bouquins acheté, un bouquin gratuit ! Je pense que j’en méraitais bien 2 ou 3 mais j’ai jamais pris le temps de rassembler les points et les factures et de vous écrire. Au moins ça vous aura évité ces pertes là😉

    Je trouve ça vraiment lamentable que vous disparaissiez, je suis accro à vos bouquins depuis la fin de mes études en 1997.

    Et les bouquins anglais, je pratique et j’en ai acheté qq uns, mais franchement quand on peut avoir une traduction en français de super bonne qualité comme vous le faisiez, il n’y avait pas photo : je prenais la version française, et souvent j’attendais avec l’espoir que la version anglaise soit traduite en français.

    Je suis vert. C’est une grande page qui se tourne, malheureusement.

    Quelque soit le futur, je vous remercie profondément pour le travail accompli et vous souhaite de pouvoir retrouver chacun une activité qui vous plaise et soit correctement rémunérée.

    Amitiés

  75. 75 Patrick OTTAVI 12 mai 2008 à 12:55

    Je suis membre du site developpez.com en tant que Modérateur/rédacteur et MVP, et j’ai eu l’occasion d’écrire plusieurs critiques sur les livres O’Reilly que j’apprécie beaucoup, la nouvelle m’a vraiment dégouté !, c’est une vraie perte pour le monde de l’informatique francophone.
    Comme la plupart des billets postés je ne comprends pas et je peste que la qualité de vos livres ne paye pas plus.
    Au fil des ans j’ai constaté le retrait en volume des livres d’informatiques dans les grandes librairies et la montée en puissance de certains livres que je nommerais « fast food » informatique, jusqu’à présent ça ne me dérangeait pas mais maintenant on en voit de plus en plus !
    Quand on voit la qualité des livres tête la première qui sont pour moi des modèles de pédagogie pour l’apprentissage de nouvelles technologies on ne peut être qu’attristé de cette nouvelle.
    Il faudra donc se rabattre sur les livres US snif …
    Bonne chance pour la suite à toute l’équipe.

  76. 76 Yann 12 mai 2008 à 13:18

    Je suis resté incrédule lorsque j’ai lu la nouvelle sur LinuxFr.

    Que la meilleure maison d’édition d’ouvrages informatiques, disposant de produits des plus innovants (Précis et concis, Focus, versions PDF) et d’une qualité irréprochable tant du point de vue de la main (brochages résistants, fontes et mises en pages très lisibles) que de la rédaction, est un évènement très négatif pour l’avenir des publications informatiques francophones.

    Je souhaite beaucoup de courage à tous les employés – j’ai aussi vécu cette expérience – et puisse ce témoignage sur la qualité de cette équipe les aider, si peu que ce soit, à surmonter cet obstacle.

  77. 77 Julien ARBEY 12 mai 2008 à 14:10

    Un message parmi tant d’autres pour donne mon soutien à toutes les personnes ayant travaillé chez O’Reilly-fr

    J’ai souvent discuté avec des collègue des livres informatique et tout le monde est d’accord pour dire que O’Reilly est bien supérieur en qualité aux autre ouvrages même si il existe de très bon livre dans d’autres collections (DUNOD, Pearson (pour les livres de Tanenbaum)).

    La manière dont on été écrit les livres (au niveau de l’organisation, typographie, syntaxe), était parfaite par rapport au public ciblé.

    Bonne chance pour la suite à tout le monde.

  78. 78 cravan 12 mai 2008 à 14:41

    Plus d’une dizaines d’ouvrages m’ont permis -entre autre- de me former, comme beaucoup, de manière autodidacte en informatique. Mon poste d’informatique je le dois à cette opportunité qu’étaient vos livres. Mais je tiens à faire deux remarques : la première est que la qualité de vos ouvrages venait de ce sens pédagogique qu’est la pragmatique anglo-saxonne (collections « …par la pratique » et les ouvrages d’introductions), soit d’avoir des cas concrets et réels. Ma seconde remarque est que vos livres étaient orientés principalement vers l’open source (j’ai découvert Perl par vos ouvrages) et celà va laisser un vide colossale car aujourd’hui d’autres éditeurs se lancent dans le filon linux mais cela reste formalisé et trés tendance (ubuntu, debian, fedora) et trop « j’te fais des supports de cours de formations », mais en dehors il ne reste rien que l’on peut s’approprier vraiment en autodidacte, quelque chose d’ouvert dans les possibles… L’open source devient clos sur lui-même avec ce genre de savoirs…

    Je souhaite bonne chance à toute votre équipe et j’espère que vous relanciez plus tard l’aventure peut-être avec une ou des stratégie(s) différente(s). Tout reste ouvert et possible ! …

  79. 79 Traroth 12 mai 2008 à 15:55

    Depuis 15 ans que je me consacre à l’informatique, d’abord comme étudiant, puis comme professionnel, j’ai acheté beaucoup de vos ouvrages, que j’appréciais particulièrement. Après Thompson Publishing France et Addison-Wesley France, c’est donc maintenant O’Reilly qui jette l’éponge, quel dommage.

  80. 80 akan 12 mai 2008 à 16:49

    Il y a 10 ans, j’ai quitté un premier job pour entrer dans l’informatique. Débutant à 100%, les premiers ouvrages que j’ai achetés pour m’initier à Unix sont « Les bases de l’administration système » et « TCP/IP administration de réseau ». Depuis, j’ai dû acheter à peu près une trentaine d’O’Reilly qui m’ont été fort profitables.
    Merci de l’excellent travail de rédaction et surtout de traduction, qui a permi à un pur débutant comme moi de maîtriser en quelques mois Unix, Linux, TCP/IP, la sécurité, XML, …
    Vivement qu’un éditeur plus « argenté » reprenne votre activité et la pérennise. Bonne continuation.

  81. 81 Fruity 12 mai 2008 à 16:57

    Et moi qui croyait cette maison d’edition éternelle, certes ce n’est que la partie « France » qui ferme mais quand même, ca fait un pincement au coeur, je crois que c’est une grosse déception pour le petit monde des informaticiens francophone. Merci pour votre travail et bonne chance à tous pour la suite.

  82. 82 Antony 12 mai 2008 à 16:59

    Mon 1er livre d’info a été la 2ème édition du Camel book, il y a 10 ans déjà et je lui dois une grande partie de mon parcours professionnel. Depuis j’ai dû acquérir une dizaine d’ouvrages édités par O’Reilly France, tentant de temps en temps d’autres éditeurs (sans succès), et je dois dire qu’aujourd’hui je me sens orphelin, abandonné par ma meilleure source de documentation et parfois d’inspiration. Je vais devoir me dépêcher de finir la collection de livres qui m’intéressent (sur Perl notamment) car je ne retrouverai jamais une telle qualité d’ouvrage… Reste-t-il encore quelques stocks ?

  83. 83 loudi 12 mai 2008 à 18:20

    Vraiment navré, pour nous informaticiens comme pour vous éditeur…

    Je me suis récemment passionné pour la collection Tête la première depuis « Design Patterns » (j’en achète régulièrement et attendait « Développement de logiciels » et « C# » pour ma prochaine commande…) qui est à mon sens de bien meilleure qualité que les pathétiques « Pour les nuls » qui nivellent le monde des bouquins informatiques par le bas. Je n’arrive pas à croire que je vais revenir à des bouquins plus traditionnels comme supports dans mes études d’informatique…

    En espérant que la situation s’arrange (le cas idyllique serait l’embauche de votre équipe et l’exploitation de votre collection par un autre éditeur) et bonne chance à vous pour la suite.
    Un fidèle lecteur

  84. 84 Simtris 12 mai 2008 à 19:10

    Qnn faisait la remarque de dire : « Oui, mais un bouquin d’informatique ca se lit en anglais ».
    Je suis pas d’accord avec cette approche. L’anglais ne me pose absolument aucun problème mais le fait de lire dans sa langue natave un bouquin a plus d’impact sur ma mémoire et surtout me permet de le lire beaucoup plus efficassement.
    Bien sur maintenant … on a plus trop le choix.

    Bonne chance chez vous🙂

  85. 85 Swâmi Petaramesh 12 mai 2008 à 23:19

    J’ai vu passer la nouvelle par hasard sur un fil que je ne lis que de loin, j’ai d’abord failli croire au mauvais canular avant de vérifier.

    Une bien navrante nouvelle, toute mes pensées vont à l’équipe…

    Qu’est-ce que je vais bien pouvoir acheter, maintenant, le jour où il me faudra à nouveau un bouquin d’informatique ?
    Ça sera la V.O. en anglais de chez O’Reilly…

    Des bouquins dans cette branche très spécialisée qui étaient à la fois bien pensés, bien foutus, bien écrits et bien traduits, toujours utiles et agréables à lire, références à garder à portée de main, ça nous changeait des merdes infâmes écrites à la commande par des manchots sur un coin de table en paraphrasant piteusement la doc à chaque nouvelle version de Machinchoze 2008 Dévisse-toi ou autre… et qui encombrent pourtant les étagères des librairies spécialisées comme des grandes surfaces, des trucs tout justes bon à caler une roue pour se garer en pente…

    Apu O’Reilly France ? Faut que j’aille me coucher moi, j’ai du forcer sur l’absinthe. Ça ira sûrement mieux à mon réveil.

  86. 86 Kob 12 mai 2008 à 23:51

    C’est vraiment une triste nouvelle … j’ai une douzaine d’ouvrages de chez O’Reilly et ce sont vraiment des livres excellents … sans doutes les meilleurs livres d’informatique disponible en français … c’est vraiment une perte énorme pour la communauté informatique … bon courage a toute l’équipe

  87. 87 PhC 13 mai 2008 à 8:29

    Juste un mot de soutien en passant – je suis informaticien et doit beaucoup aux ouvrages d’O’Reilly France, loin devant ses concurrents par toutes les qualités déjà citées plus haut par tant de contributeurs. Je suis de nature optimiste, alors je garde espoir : un éditeur francophone devrait logiquement trouver son intérêt dans la reprise de l’activité, non ?

  88. 88 SunWukong 13 mai 2008 à 9:10

    ça fait franchement mal au coeur pour un lecteur et amateur de bons livres informatiques, alors je n’ose imaginer ce que cet arrêt peut signifier pour l’équipe de OReilly-France…

    J’espère sincèrement que vous pourrez rebondir vers une nouvelle aventure tout aussi passionnante que celle qui se termine et que la maison-mère continuera dans la même veine de qualité, et pour longtemps.

    Bon courage à tous.

  89. 89 Régis 13 mai 2008 à 10:12

    Bonjour,

    Déçu de la plupart des éditeurs de livre informatiques.
    Trop souvent incomplet, inexacts, …

    A chaque achat, je me tournais d’abord vers O’Reilly pour voir si le sujet était traité par un livre de cet éditeur.
    Pour moi O’Reilly n’était pas seulement la référence, mais le seul à avoir des ouvrages de qualité. (Peut être aussi Eyrolles)

    Sa dernière collection, Tête la première est très sympa à lire.

    Il me reste plus qu’à vite commander les ouvrages qui me manquent avant qu’ils disparaissent !
    Ils viendront côtoyer la quinzaine d’ouvrages que j’ai déjà acheté chez vous.

    Bon courage à vous pour la suite.

  90. 90 Michel Casabianca 13 mai 2008 à 12:41

    C’est une terrible nouvelle ! Toutes mes pensées à Xavier, Elizabeth, Dominique, Julien et les autres.

  91. 91 abym 13 mai 2008 à 13:21

    bad news …
    Les livres publiés par O’Reilly France ont été le socle de ma formation d’autodidacte dans le domaine des technologies web.
    Comme beaucoup, je pense qu’il s’agissait des meilleurs ouvrages techniques publiés en France. O’Reilly est un nom qui résonne pour moi comme un gage de sérieux et il est fort regrettable que la filiale France soit ainsi lâchée par la maison mère😦 Rentabilité quand tu nous tiens !
    J’ai eu également l’honneur et le plaisir de travailler pour O’Reilly récemment (re-writing, traduction), et je tenais à souligner ici le professionnalisme de l’équipe française.
    Pour la suite, j’espère que les 10 personnes qui subissent ce coup dur pourront rebondir comme elles le méritent, et faire valoir cette expérience chez un grand Editeur comme une solide carte de visite !

    Bon courage.

  92. 92 Guillaume 13 mai 2008 à 14:49

    Je me joins à l’ensemble des lecteurs francophones pour vous montrer tout mon soutien dans cette expérience. Allez! On ne va pas laisser les éditeurs creuver les uns après les autres … y a de la place (et de l’argent) pour des livres de qualité !
    Cela fait mal de voir cela … lorsque je vois les sociétés d’info qui investissent si peu dans la connaissance ! La plupart n’ayant pas de bibliothèque.
    c’est révoltant!

  93. 93 ronan 13 mai 2008 à 19:28

    Merci pour votre travail. Il reste inscrit dans la mémoire d’O’Reilly et dans celle de vos lecteurs.

  94. 94 Loic 13 mai 2008 à 21:46

    Je vois que l’émotion est palpable sur ces pages internet que certains voient si froides …

    LA référence vient de disparaitre, LE style était excellent, le niveau technique était inégalé et pourtant tout se termine.

    Outre la perte que les passionnés d’informatique peuvent ressentir, j’adresse un merci chaleureux à l’ensemble des acteurs de oreilly.fr et surtout beaucoup de courage pour l’avenir.

  95. 95 Paco 13 mai 2008 à 23:03

    Merci pour vos livres (d’excellente qualité)…à croire Aujourd’hui les gens préfèrent apprendre avec des livres style « pour les nuls » et c’est dommage…

  96. 96 emmanuel 14 mai 2008 à 6:49

    hé là ! Vous oubliez tous une chose : outre leurs qualités éditoriales indéniables, ces objets étaient en plus très beau. il faut commencer par 5 ou 6 livres pour constater que cette tranche est bien jolie, que la gravure des couvertures ne l’est pas moins. pour ces uniques raisons, on devient accros et on préfère acheter un livre o’reilly plutôt qu’un autre (comme la qualité y est de toute façon) !

    j’avais pour ma part constituer une whishlist d’ouvrages à acheter au cours des prochains mois… je suis bien triste… revenez-nous d’une manière ou d’une autre et surtout vite !

    bon vent.

  97. 97 Florentin 14 mai 2008 à 11:29

    Quel dommage!
    Merci tout de même pour (tous) ces ouvrages qui m’on mainte fois rendu service.
    Je pense que votre retour a l’emploi sera promt.
    Encore merci

  98. 98 charlotte 14 mai 2008 à 12:38

    Quel dommage, c’est les étudiants de la bibliothèque où je travaille qui vont être dessus et moi de même. Les livres en informatiques avec toutes leurs bêtes bizarres dessus font parties des fétiches de mes lecteurs et des références de base à avoir pour moi, de même que la collection « tête la première ». Espérons qu’un autre éditeur prenne le relais, et continue d’assurer la diffusion de ces excellents ouvrages.

  99. 99 Fabien 14 mai 2008 à 13:12

    Je viens d’apprendre la nouvelle, c’est vraiment triste !
    Développeur Web, vos ouvrages m’ont beaucoup apporté. Quelque ce soit la collection, « In a nutshell », « In action », et plus récemment « Tête la première », les ouvrages étaient de très grande qualité, très bien ciblés, et sans équivalent.
    En espérant vivement retrouver les ouvrages O’Reilly en librairie.

    Merci pour tout, bon courage.

  100. 100 Seb C 14 mai 2008 à 13:32

    Ne pourriez vous pas trouver d’autres sources de revenus en vous diversifiant?

    Je pense par exemple que vous pourriez vous servir de votre notoriété et de la réputation de sérieux de vos ouvrages pour donner des formations (pourquoi pas en sollicitant les auteurs des livres, ce qui leur permettaient également d’avoir d’autres sources de revenus).

    En tout cas, bravo pour le travail accompli, et j’espère qu’il reste une chance pour trouver une solution.

  101. 101 une ancienne d'O'Reilly 14 mai 2008 à 13:45

    C’est une bien triste nouvelle
    Bon courage à toute l’équipe d’O’Reilly

  102. 102 Pastamiam 14 mai 2008 à 16:53

    Que dire à part que je suis profondement dégouté. Des bouquins O’Reilly (baptisé « j’ai rencard avec Aurélie » tellement c’était passionnant), j’en ai lu pas mal, souvent à la bibliothèque ou au lycée.

    J’ai toujours trouvé le contenu très efficace et pertinant comparé à la concurrence. Dommage que les bouquins étaient vraiment très chers (surtout comparé aux versions US). J’avais complètement craqué sur Java Tete la première. On dit que c’est les meilleurs qui partent les premiers… Rust In Peace O’reilly.fr

  103. 103 Nat 14 mai 2008 à 17:35

    Amicales pensées.

    Courage!

  104. 104 Pascal 14 mai 2008 à 20:03

    C’est également avec beaucoup de tristesse que j’apprends cette nouvelle.

    J’ai fait mes premiers pas sous Linux avec « Les Système Linux » il y 8 ans, et depuis je suis resté fidèle aux éditions O’Reilly, qui sont à mes yeux un modèle du genre pour ceux qui veulent s’investir dans un système informatique ou un langage de programmation.

    Effectivement il reste le catalogue anglais, mais sans avoir une connaissance sans faille de la langue anglaise, je conçois mal d’entrer dans le fond d’un livre comme le Camel Book dans sa version original.

    J’avais prévu une liste d’ouvrages à acheter, dont certains en pdf par le site, mais par manque de temps je ne m’y étais pas occuper, j’espère que j’arriverais quand même à débusquer les versions papier avant écoulement des stocks.

    Mais c’est surtout dur de se faire à l’idée que dans le futur nous ne pourrons plus compter sur ces livres.

    Courage à l’équipe et merci pour le bon boulot accompli pendant toutes ces années !

  105. 105 Vanoverbeke 14 mai 2008 à 20:20

    C’est horrible, comme disait un « grand philosophe » : « si vous saviez le nombre de fois où j’ai posé le livre pour … avec mes mains ». Et oui O’Reilly c’est un peu des infrastructures IT française en version papier ou numérique.

    Combien d’admin ou de programmeurs ont utilisé leurs ouvrages pour mettre en place de nouvelles solutions ou améliorer les bidouillages de leurs prédécesseurs.

    Je regretterai longtemps la clarté et l’exhaustivité de leurs ouvrages en version française; et oui les ouvrages existent en langue anglaise, mais il est toujours agréable de pouvoir se référer à une langue que l’on maîtrise mieux que celle de notre ami shakespeare!

    Une époque s’éteint et il faut souhaiter qu’un éditeur audacieux reprendra leur catalogue pour poursuivre leur travail d’évangélisation. Car il faut bien l’avouer ils avaient également une mission d’enseignement qui m’offrait la possibilité de fournir des arguments précis et éprouvés pour promouvoir certaines solutions.

    Bravo à toute leur équipe et je leur souhaite de vite rebondir car ils le méritent!!!

  106. 106 ludovic 14 mai 2008 à 20:31

    bonjour
    je suis responsable du rayon informatique a la fnac forum ,j’ai appris la nouvelle aujourd hui
    quelle triste nouvelle!!!!!!
    j’ai beaucoup de clients qui son venu acheter des livres aujourd hui de peur de ne plus les trouvés!!!!!!!

  107. 107 Pascal 14 mai 2008 à 21:02

    Bonjour,
    J’ai été étonné et attristé d’apprendre la disparition de O’Reilly France .
    Je possède plusieurs ouvrages qui m’ont rendu adepte de cet éditeur … Autant dire que je considère cet évènement comme un grande perte . Mais bon, la vie continue et souhaitons quedes éditeurs se portent candidats pour éditer à nouveau ces ouvrages en français .

  108. 108 xavier@immateriel.fr 14 mai 2008 à 21:58

    @ludovic : c’est grâce à des libraires comme vous qu’on avait pu tenir jusqu’à maintenant🙂 Merci !
    @Seb C : il a été question d’organiser des conférences comme notre maison-mère aux Etats-Unis, et je pense que ça aurait fonctionné, en effet. Mais l’organisation de ce genre d’événements demandait aussi des ressources que nous n’avions pas. Et notre désir d’indépendance nous a empêché de nous appuyer sur des pros du secteur. Une occasion que nous n’avons pas su saisir.

  109. 109 fred 14 mai 2008 à 22:17

    Le seul éditeur dont les ouvrages ne m’ont jamais déçus. C’est une triste nouvelle. J’attendais la traduction (à paraître) de Linux Networking Cookbook … Je crois que je vais l’acheter en anglais.
    J’espère qu’une maison d’édition va reprendre le flambeau, mais O’Reilly doit rester synonyme de qualité.

  110. 110 Jérémie S. 15 mai 2008 à 9:23

    A mon tour, de rendre hommage aux éditions O’reilly France et d’être écœuré par leur cessation d’activité. J’ai du mal à envisager l’avenir sans ces bouquins de qualité, et appréhende le moment où je devrai me former à une nouvelle technologie à l’aide d’un autre manuel qu’un manuel O’reilly. Je m’étais rendu dépendant de la qualité de leurs ouvrages. Je regrette aussi cette décision pour tout ceux qui ont œuvré pour nous apporter des livres de si bonne facture. Bon courage pour la suite !

  111. 111 Luc R. 15 mai 2008 à 10:16

    C’est vraiment une grande perte. Je considérais O’Reilly France comme la meilleure édition de livres sur l’informatique en France. J’espère vraiment une reprise…

    Face à la multitude livres peu intéressants en français, il ne me reste plus que les O’Reilly en anglais !

  112. 112 Jean-no 15 mai 2008 à 10:18

    Mais les livres O’Reilly traduits existeront toujours, non ? Ce qui est très brutal c’est la disparition totale du contenu du site.

  113. 113 Aurélie M. 15 mai 2008 à 11:41

    Vos livres d’apprentissage étant vraiment clairs, précis et compréhensibles, je progressai rapidement grâce à vous…
    Je ne m’attendais absolument pas à ce que vous fermiez!

    Quelle triste nouvelle…

  114. 114 zen 15 mai 2008 à 20:27

    Je suis très triste de voir qu’un travail aussi remarcable disparait !

    C’est un peut comme ci ont disait ,puisque windows
    beaucoups de chiffre d’affaire dans le monde Linux ne valait plus rien !!!!!!!!!!!!!!

    Top triste !!

  115. 115 Azema 16 mai 2008 à 0:02

    Une bien triste nouvelle que j’apprends ce soir. Moi qui aime tant passer mon temps à bouquiner vos livres, je suis triste pour vous.

    Mais le monde ne va pas s’arrêter de tourner, il faut penser au lendemain.

    J’espère sincèrement que vous arriverez à vous relevez de cette étape douloureuse.

    J’aurai un petit pincement au coeur maintenant quand je relirai un de vos livres.

    A très bientôt, je l’espère.

    Un lecteur parmi tant d’autres.

  116. 116 gaotian 16 mai 2008 à 0:54

    Je vous souhaite bon courage et bonne chance pour la suite,
    C’est une triste nouvelle.

  117. 117 Sam 16 mai 2008 à 9:50

    Quelle tragédie… J’ai quasiment tous les livres oreilly francais papier sur les réseaux, linux, serveurs, site web…
    J’attendais avec impatience le Réseaux Linux : le livre des recettes Carla Schroder
    1re édition, Mai 2008
    659 pages
    ISBN : 2-84177-484-8 | ISBN 13 : 978-2-84177-484-5
    Prix 45,60€

    que j’avais mis en précommande chez mon libraire depuis 1 mois !!!
    Risque t il de l’avoir ou ne sera t il pas imprimé définitivement ? Y a t il encore moyen d’avoir le pdf ?
    Merci et bon courage.
    Je suis affligé !

  118. 118 ouinouin 16 mai 2008 à 12:21

    une bien triste nouvelle, oreilly avec ses couvertures animales montrait une maniere rigoureuse de se dépêtrer du zoo informatique toutes disciplines confondues. Ce plaisir ne sera plus, et plus jamais je ne serais rassuré d’avoir derriere mon bureau dans ma bibliotheque un ouvrage de référence.
    Remerciements à tous les gens qui ont mis leur coeur à l’ingrate tache de l’edition, j’espère que par ces quelques commentaires, ils sauront voir tout ce qu’ils ont apporté au monde informatique : un support d’éducation.

  119. 119 guillaume 16 mai 2008 à 18:49

    C’est bien dommage de voir la fermeture de ce site, c’etait une super source d’informations.

    les editions oreilly représentent pour moi un gage de qualité en terme d’ouvrage informatique.

    Bon courage pour la suite.

  120. 120 SebE 16 mai 2008 à 23:22

    Dégouté,

    J’allais acheter les anciennes éditions d’occasion étant étudiant, j’aurais pas dû … Et sinon publier dans des journaux type Misc, LinuxMag ou autre, un genre du truc à suivre d’un mois à l’autre …
    On ne peut pas laisser partir cela, c’est le patrimoine français de l’info !

  121. 121 assagg 17 mai 2008 à 22:06

    Bonjour,

    en France il y a le collectif co-errances qui réflechit et agit dans le domaine de la diffusion indépendante :
    Co-Errances

    Je doute que ce soit une structure adaptée à la situation et à un catalogue spécialisé comme le vôtre, mais qui sait, ils auront peut-être des pistes ?

    Bon courage à tou-tes et bravo.

  122. 122 matthias 18 mai 2008 à 10:26

    Triste nouvelle. O Reilly était LA référence de l’édition informatiques en France. Les livres étaient complets, précis, clairs, pédagogiques, bref excellents. Je souhaite vraiment qu’une solution soit trouvée car c’est un pan entier de la culture info qui tombe.

  123. 123 David 18 mai 2008 à 14:27

    Bonjour !

    Me rendant sur le site d’O’Reilly France, j’y ai découvert le message suivant « Fermeture définitive ».

    Alors là, ce fut un choc pour moi ! J’en ai même mal au ventre ! J’avais commandé quelques semaines plus tôt le livre « Javascript – La Référence » et vraiment, c’était le premier livre informatique que j’avais trouvé très bon.

    Je me rendais d’ailleurs aujourd’hui sur le site pour commander 1 livre que j’avais repéré du coté de la Fnac. Et je voulais aussi regarder du coté de Linux car j’ai acheté déjà deux livres informatique sur l’administration linux à des éditeurs différents et je les trouve horriblement mauvais.

    Vraiment, O’Reilly France, sa m’avais l’air d’être un éditeur de qualité (conforté par le premier livre que j’avais acheté mais aussi par les avis d’amis). Comment va-t-on faire sans vous ? Car moi, la version Anglaise, ce n’est pas possible !

    Bonne chance tout de même à l’équipe.

  124. 124 aurelien 19 mai 2008 à 0:37

    Alors la je suis excusé l’expression  » sur le cul », je m’apprêtais a passez commande pour le livre tête la première avec sql + d’autre ouvrage PDF et surprise plus de site😦
    Cela fais des année que j’achète des livres o’reilly français n’étant pas intéresser vers d’autre éditeurs dont je ne citerai pas le nom.

    J’espère sincèrement qu’une autre maison d’édition sera candidate car les autres éditeurs français ne sont pas terrible je suis désolé d’être aussi froid mais je ne possède que des livres O’reilly plus ou moins une trentaine en version papier + 6 versions PDF et me passez de leur ouvrage est impossible.

    Les trucs pour les nulles c’est trop a chier, alors revenez nous vite.

    Bonne chance😉

  125. 125 Arman Eklund 19 mai 2008 à 14:28

    Enfin une bonne nouvelle ! Cessez de pleurnicher !

  126. 126 Jean 20 mai 2008 à 8:46

    Dingue ! C’est une vrai claque… Je suis très triste.

    Pour moi O’Reilly est LA référence en matière d’ouvrage informatique. De vrai bibles.

  127. 127 Skuun 20 mai 2008 à 9:45

    Triste nouvelle…
    C’est incroyable, comment O’reilly qui edite uniquement la crème des ouvrages en informatique peut disparaitre?
    Les seuls ouvrages de références que j’achète sont de chez O’reilly!
    J’en ai une bonne vingtaine et je me demande bien vers quelle maison d’édition je vais devoir me tourner pour trouver la même qualité; à mon avis c’est peine perdue, il va falloir continuer ma collection en Anglais.
    C’est toujours le même problème, on ne peut pas aimer l’informatique et la langue française!

    Désolé aux anciens employés d’O’Reilly France j’espère que vous trouverez d’autres aventures aussi passionnante que celle là… en tous cas vos ouvrages et les focus vont me manquer!

  128. 128 aurèle 20 mai 2008 à 18:22

    c’est vraiment une nouvelle catastrophique ! La qualité des ouvrages fournis par O’reilly était vraiment supérieure à la moyenne. J’espère vraiment que cela reprendra d’une manière ou d’une autre. A mon avis ce qui a grévé l’évolution d’oreilly fr c’est de n’avoir pas traité des sujets comme Adobe Flash, MS office & co qui bien qu’étants les émanations du Mal comme chacun le sait sont les best-sellers des ouvrages informatiques. La cause en était-elle un puritanisme libriste ? Enfin j’espère vraiment que cela va reprendre d’une manière ou d’une autre.

  129. 129 Ghislaine 21 mai 2008 à 7:41

    Dur dur à avaler …

    Je trouve cela incroyable, tous les informaticiens que je connais achètent des livres O reilly.

    Je comprends à présent pourquoi cela fait 6 mois que j’attends le livre « concevoir des interfaces utilisateurs »…en fait celui-ci prévu pour oct 2007 n’a jamais du sortir !

    Bon courage à toute l’équipe et merci pour vos excellents ouvrages.

  130. 130 Manuel 21 mai 2008 à 22:44

    J’ en reviens pas….. pas les éditions O’reilly par pitié!!!

    Même sur du Microsoft vous étiez au-dessus de tout le reste.

    En espérant vous lire au plus vite, sur papier ou en ligne mais revenez vite!!!

    Bonne chance et un grand merci à toute l’équipe.

  131. 131 Cyrille 22 mai 2008 à 16:15

    AAAAArghhh.
    Après la revue Login, voilà maintenant que vous disparaissez aussi.
    Du coup je suis allé chez Gibert & à la fnac et j’ai fait chauffer les cartes de crédit.
    On se serait cru en période de soldes.
    En espérant que la maison mère récupère vos produits et les mettes en vente via son site us.
    Vous devriez mettre en place un système de commission avec eux.

  132. 132 cocolapin 22 mai 2008 à 22:28

    Nooooon, déjà que la bibliographie informatique en France n’est pas assez étoffer, sa va être pire !!!! Actuellement des perles informatiques ne sortent pas en France comme « Operating Systems Design and Implementation » : Minix 2 et 3 (seul le premier est sorti en français), ou comme « A retargetable C Compiler Design and Implementation ».

  133. 133 xavier@immateriel.fr 23 mai 2008 à 10:10

    @cocolapin
    Même nous, on n’aurait pas osé publier une traduction sur Minix ! Je doute fortement qu’on puisse trouver les 1500 lecteurs qui nous auraient permis de l’amortir. Cela dit, je pense aussi qu’on peut survivre sans avoir tout Tanenbaum dans sa bibliothèque🙂

  134. 134 Emmanuel PEREZ 24 mai 2008 à 18:07

    Petit informaticien modeste je dois tout ou presque à O’Reilly dont j’apprends ce jour, pour un rapport d’examen, la disparition.
    Que mon soutient contribue à la renaissance. Il faut trouver quelque chose, il faut faire mentir le dicton : tout bonne chose a une fin.

    Un grand merci à toutes et à tous.

  135. 135 xavier@immateriel.fr 24 mai 2008 à 18:31

    @Emmanuel,
    Sûr que des témoignages comme le vôtre sont utiles ! Non seulement comme preuve de la valeur des livres O’Reilly auprès de leurs lecteurs, mais aussi comme indication des compétences de ceux qui ont travaillé à les faire exister.
    Merci, et vivent les Girafes Rayées (mon animal préféré, sur la couverture de deux ouvrages en anglais : un livre épuisé sur Emacs Lisp, et un récent sur Ruby) !

  136. 136 Olivier 26 mai 2008 à 16:23

    Triste nouvelle que cette fermeture ! nombre de livres FR achetés chez O’Reilly, ils ont bercé toute ma jeunesse d’étudiant je dirais, par leur qualité et leur atout technique, quel dommage !

    Bon courage à toute l’équipe, merci pour ces années d’édition, à bientôt je l’espère !

  137. 137 Mathieu CARBONNEAUX 27 mai 2008 à 12:46

    pfffff… dur dur cette nouvelle… j’arrive pas a m’en remettre!

    je suis un acheteur acharné de livre…
    et j’achete quasi autant de livre informatique de de roman et autre livre… c’est une histoire familiale!!! je doit avoir une bonne 40ene de oreilly dont prés de la boitier en français!

    quand j’achete un oreilly j’ai toujours privilégie la version francaise… pas que je n’arrive pas a lire la version anglaise, mais je prefere la lire en francais (enfin pour les traduction oreilly! pas forcement pour les autres… mais des fois j’achète les deux, la vf et la ve…) quand elle est disponible car plus rapide a lire…

    en plus je suis vert d’apprendre en même temps que oreilly fr faisait des version pdf en francais (dsl je focalisait sur le site US quand je venais sur oreilly… c’est ma grande faute…)!!! sinon j’aurrai fait une radzia! votre article sur l’impacte des vente numérique vs papier est super intéressant!

    je trouve la version pdf complementaire a la version papier… et puis le papier c’est la mémoire, c’est l’histoire qui reste… le pdf peu disparaire trops facilement…

    j’espere que vous pourrez sous un forme ou une autres continuer a faire ces excellentes traduction… et j’espère que les stock ne vont pas être pilonner et les pdf détruit! ça serait vraiment du gâchis!

    Sincèrement désoler,
    Mathieu

  138. 138 Bruno 27 mai 2008 à 21:20

    Les meilleurs livres en francais (et de loin) qui disparaissent !

    Triste nouvelle.

    Moi qui me rejouissais a chaque fois que j’achetai s un de vos livre ….

  139. 139 Wilfried 28 mai 2008 à 6:41

    Une bien triste nouvelle un éditeur qui ferme, d’autant que ce dernier publiait des ouvrages de qualité… Les ressources numériques remplaceront-elles la publication papier ? Pour moi, elles les complètent mais ne constituent pas les mêmes références et n’en n’ont pas la valeur….
    Encouragements au personnel.
    Wilfried

  140. 140 Gérard Swinnen 28 mai 2008 à 12:53

    Je viens seulement d’apprendre ce qui arrive à votre maison d’éditions. Je voudrais vous assurer de toute ma sympathie dans ce désastre. Je pense particulièrement à vous, Florence Leroy et Xavier Cazin, mes contacts.

    J’ai personnellement acheté beaucoup de vos titres, en ai fait acheter encore davantage à mon institution scolaire, à mes collègues et élèves. J’ai toujours pensé que O’Reilly était l’exemple parfait d’une maison d’éditions visant la qualité avant tout.

    Je considère comme un immense honneur le fait d’avoir pu être publié chez vous. Je ne vous en remercierai jamais assez.

    Je suis vraiment très triste. Il s’agit d’une perte inestimable pour tous les francophones désireux de faire de la « bonne » informatique. Vos titres en langue anglaise continuent d’exister, bien sûr, mais la barrière de la langue les rend difficiles d’accès à pas mal d’entre nous (je pense notamment aux élèves de l’enseignement secondaire).

    Mon cas personnel est la preuve que vous donniez également leur chance aux auteurs d’ouvrages originaux en langue française, tout en acceptant la concurrence d’une publication parallèle de ces mêmes ouvrages sous FDL ! Quelle ouverture d’esprit !

    Je vous souhaite de retrouver rapidement un job à la hauteur de votre grand professionnalisme.

    Merci encore pour tout.
    Amicalement,

    Gérard Swinnen
    Auteur de « Apprendre à programmer avec Python »

  141. 141 mcarmier 29 mai 2008 à 6:27

    Comme tout le monde, je regrette vraiment ce sacrifice sur l’autel de la rentabilité. Les livres O’Reilly étaient les seuls vraiment interressant et instructifs en langue francaise.

    Effectivement il nous reste la VO et des editeurs comme No starch press. Mais même si l’anglais technique ne me pose pas de problème, il est quand même agréable de lire de la qualité dans sa langue maternelle.

    Ayant collaboré sur quelques traductions avec vous et votre équipe, je ne peux qu’espérer que vous retrouviez tous rapidement un poste car c’est très appréciable de travailler avec des gens aussi efficace et agréable.

  142. 142 zouzoute 30 mai 2008 à 21:48

    Bonjour,

    Je suis également très très surprise de cette fermeture : avec des ouvrages d’une telle qualité, comment est-ce possible ?!
    Je suis encore en formation, et j’ai du mal à imaginer comment continuer à apprendre sans vos livres poussés mais très clairs. Même si je comprends correctement l’anglais, le temps passé à « décoder » une tournure anglaise freine indéniablement l’assimilation d’une notion nouvelle.
    Dire que j’aurais pu bientôt acheter tous ceux que je voulais !!😦

    Toute mes amitiés à l’équipe.

  143. 143 Patrick VILLATEL 1 juin 2008 à 12:03

    C’est en cherchant à compléter ma collection que j’apprends la disparition d’O’Reilly France. Félicitations pour la pertinence et la qualité de votre travail.

    Nulle doute qu’on vous retrouvera ailleurs… Vous avez ouvert une voie…

    Mes amitiés à l’équipe.

  144. 144 Marc Ferraton 1 juin 2008 à 23:45

    Je viens de lire horrifier l’annonce de « fermeture définitive »,
    La qualité de vos ouvrages m’a permis pendant tant d’années à assimiler et approfondir des connaissances informatiques inabordables avec mon piêtre niveau de la langue anglaise.

    On ne peut, on ne doit pas perdre une telle qualité d’édition.

    Le monde de la francophonie ne peut-il pas aider à poursuivre le travail de l’équipe ?

    Merci à tous et QUE VIVE une édition de qualité en langue française d’ouvrages sur l’Informatique. (de qualité aussi🙂 )

    Marc

  145. 145 Olivier Reboux 2 juin 2008 à 16:27

    Une bien triste nouvelle. N’étant pas informaticien je n’en ai que 4, mais la qualité tant de la forme que du fond était exceptionnelle.

    J’espère qu’il pourra y avoir une suite.

  146. 146 Estelle 3 juin 2008 à 13:54

    C’est une perte énorme que la disparition d’O’Reilly France. Il n’y a pas d’éditeur équivalent. Je ne compte pas le nombre de bouquins aux couvertures si particulières qui m’ont soutenue dans mes apprentissages.
    Moi qui trouvais déjà l’offre réduite, ba maintenant, c’est le néant.

  147. 147 Guillaume B 3 juin 2008 à 14:54

    J’ai envie de me joindre à tous ces lecteurs partagés entre tristesse et colère de ne plus vous savoir près de nous, apprenants, techniciens, experts, qui s’accordaient ensemble en une même ferveur : dévorer l’informatique sans indigestion.
    J’ai un souvenir de lecture assez merveilleux, c’est l’excitation d’avoir parsé un fichier XML indigeste avec l’aide d’un bouquin, un bouquin de O’reilly bien sûr. Ce que j’adorais dans certains de vos ouvrages, c’était la voix de l’expert qui s’engage. Et qui dit « voilà comment je fais », « voilà ce que je pense ».
    Je suis sûr que nous sommes nombreux à avoir des milliers de souvenirs comme ça, à ses petites réussites de lecteur qu’on associe à un bouquin. J’espère que vous trouverez encore pas mal d’énergie pour offrir de nouveaux moments précieux aux lecteurs qui vous sont fidèles.

  148. 148 Didier 5 juin 2008 à 7:08

    Que rajouter… encore un peu d’amertume? ; la vision des 6 pavés que j’ai reclassés côte à côte sur mon étagère pour mieux me rappeler ce que je leur dois; la sensation de vide que laisse cette disparition dans un métier qui demande à ce que les bases soient sans cesse renouvelées, ré-évaluées, enrichies; un exemple de plus de l’alchimie étrange et perverse du monde de l’entreprise française (mondiale) où ce ne sont pas les plus talentueux qui survivent…
    Je vous souhaite les rebondissements les plus enthousiasmant.

    Bon courage et… à bientôt.

  149. 149 philippe 5 juin 2008 à 12:57

    Je débute le java, et j’ai entendu parler du book « Java-tête la première », je l’ai commandé sur eyrolles il 2 semaines. C’était « just » alors.
    Dommage que qualité ne reste jamais.

  150. 150 Fabrice 5 juin 2008 à 13:33

    Lorsqu’il y a dix ans je suis passé de la biologie à la bioinformatique, ce fut par le biais de « Introduction à Perl » que je potassais cet été là…
    Depuis j’ai acheté pour ma bibliothèque personnelle une vingtaine d’ouvrages O’Reilly en français : je les achetais les yeux fermés, quasi sûr de leur qualité. Ces ouvrages sont pour moi depuis dix ans de vraies références où je puise chaque jour une information. Inconditionnel des versions papiers vs pdf, je ne sais pas quel éditeur francophone va aujourd’hui nous proposer des ouvrages d’une qualité équivalente.
    J’ai appris la nouvelle un peu tard, me rendant sur le site O’Reilly France ce matin pour voir les nouveautés et ce que j’allais bien pouvoir m’acheter ce mois-ci !!!
    Quelle déception. Bon courage à tous.

  151. 151 Thomas_F 5 juin 2008 à 15:13

    Je rejoins tout le monde ici, la disparition de Oreilly France est un véritable cataclysme pour vos lecteurs.

    Avec Posse-Press (Login), les éditions O’reilly était devenu mes lectures préférées.

    La très récente série « la tête la première » était déjà devenue une référence a mes yeux.

    Un grand bravo pour le travail accompli, Une énorme déception depuis ce matin lorsque j’ai appris la nouvelle.

    A ce rythme on va finir par ne plus avoir que des livres types « J’allume mon PC pour les nuls ».

    Vraiment désolé mais avec la disparition d’O’reilly, pour moi, c’est un monde qui s’écroule.

  152. 152 Romain 6 juin 2008 à 0:04

    Trop triste…

    J’avoue que je n’avais aucun de vos livres personnellement (mon frère pleins) car ils étaient pour l’instant trop spécifique pour moi.
    Maintenant qu’il va me falloir des “bibles” (ou plutôt des encyclopédies) comme les vôtres je vais être contraint au web ou aux versions anglaises (aie!). J’allais être fier de passer du “…pour les Nuls” à de bien beaux livres.

    En tout cas je souhaite à toute l’équipe de réintégré des emplois digne de ce nom !

    ET VIVE LES BESTIOLES ! (devenez VG😉 )

  153. 153 Georges-Marie 6 juin 2008 à 14:49

    Je viens de me rendre compte de cette triste disparition. Depuis de longues années Oreilly m’accompagne dans mes études et mes recherches scientifiques en publiant de remarquables ouvrages…
    Quel dommage…

    Courage à toute l’équipe et merci..

  154. 154 JP leveque 6 juin 2008 à 15:19

    Incroyable, je ramasse le catalogue O’reilly.fr 2007-2008 hier 5 juin 2008 chez Eyrolles (un panier plein à l’entrée), connaissant la qualité de leur production tant sur le plan du fond que de la forme.

    Quelle effroyable surprise de découvrir le lendemain sur Internet l’annonce de la disparition de cette maison d’édition de qualité.

    Je suis plutôt accroché au livre. Mais serait-ce rêver que d’imaginer la pérénité de cette production remarquable (dans notre langue) en exploitant comme le fait la maison mère anglaise, une diffusion en PDF ?

    Bon courage aux acteurs d’Oreilly.fr

  155. 155 olivier 7 juin 2008 à 12:36

    Un tout grand merci pour tout! J’étais également un adepte de la série « Précis et concis ».

  156. 156 monpanda 7 juin 2008 à 17:18

    CATASTROPHE !!!
    Je viens de cliquer sur le site pour voir les nouveautés et là !!!
    ENFER ET DAMNATION
    Que vais je devenir sans vous ?
    (sans déconner, je m’inquiète pour l’avenir)
    Quelle énorme perte de connaissance!

    De tout coeur avec l’équipe qui se retrouve sur le carreau, et merci infiniment pour votre boulot toutes ces années qui m’a permit d’acquérir ~25 animaux fabuleux dans ma bibliothèque

  157. 157 Louis MARTIN 12 juin 2008 à 17:38

    Quelle déception ! J’attendais avec impatience les livres de D. Pogue sur Leopard et iLife ’08. Vu leur épaisseur, je les préfère en français. Je les apprécie car on sent que l’auteur s’est frotté aux logiciels qu’il décrit et qu’il en a saisi les avantages et les lacunes.
    Les lecteurs devraient s’abstenir d’acheter les livres « creux » qui n’apprennent rien. Les auteurs et éditeurs qui comptent faire du fric sur leur dos seraient obligés de sélectionner leurs publications.
    Est-ce vraiment la fin ?

  158. 158 Walid Aziz 13 juin 2008 à 10:55

    J’étais sur le point de recommander votre catalogue à une personne (pour la nième fois) quand je suis tombé sur cette page fatale. Oui en effet, quelle grande surprise et grande déception.
    J’appréciais vous livres pour leur grande qualité technique et pédagogique.
    Ma question est aussi : Est-ce vraiment la fin ?
    N’y a-t-il pas moyen de diffuser les PDF en abonnement ?
    Merci en tout cas à toute l’équipe.

  159. 159 john 15 juin 2008 à 10:13

    Bonjour,

    Savez-vous si ce livre :

    Head First Php & Mysql sera disponible en français ?

    Pour une fois que je trouve des livres informatiques ludique et compréhensible…

    J’espère que quelqu’un reprendra le flambeau, avec la meme équipe.
    bonne chance pour la suite.

  160. 160 xavier@immateriel.fr 16 juin 2008 à 21:36

    Aucune idée tant que nous ne savons pas si et quand une maison d’édition souhaite reprendre l’activité. Je n’ai pas lu le bouquin en question, mais s’il est du niveau des autres Head First, je pense que l’éventuel repreneur y verra son intérêt.

    La seule chose dont je suis sûr, c’est que cela ne fera pas avec la même équipe🙂

    Désolé de ne pas pouvoir mieux vous renseigner, et merci pour vos vœux !

    X.

  161. 161 JMH 16 juin 2008 à 22:57

    Je souhaite de tout coeur à l’équipe d’O’Reilly-France de pouvoir reprendre le flambeau d’une façon ou d’une autre. D’abord parce que vous avez publié des éditions originales incontournables (le livre d’Amman et Rigaux, p. ex.)

    Pour tout vous avouer : Maître de Conférences en Informatique spécialisé en XML, j’ai souvent profité de voyages à Londres pour ramener les dernières nouveautés. Souvent, je recommandais les traductions aux étudiants curieux alors qu’elles n’étaient encore qu’annoncées…

    La fin d’une époque… à moins que… qui sait ?

  162. 162 Rakoun 19 juin 2008 à 3:54

    C’est très dommage, j’avais plusieurs de vos ouvrages et j’allais en acheté un autre quand j’ai découvert que votre site avait fermé.
    Je souhaite vivement qu’un éditeur vous publie.

    A bientôt!

    Rakoun
    /°\

  163. 163 Boubou 21 juin 2008 à 2:45

    Je suis furax!
    Je viens de me rendre compte de cette terrible nouvelle…
    Je n’achetais plus que des livres o’reilly, tant je trouvais une réelle différence entre cette maison d’édition et les autres. J’achetais même sans vérifier le contenu, tellement je faisais confiance à o’reilly. Aucun des livres que j’ai acheté ne m’a déçu…
    Chez d’autres éditeurs, par contre, je n’achète plus en ligne, car j’ai besoin de vérifier le contenu, tellement mes déceptions se sont enchaînées.

    Je suis attristé par ce qui vous arrive.

    Est-il envisageable que l’équipe se ressoude autour d’un projet et tente une aventure en « pdf » peut être moins coûteuse pour une jeune maison d’édition ?

  164. 164 Lemon 21 juin 2008 à 18:26

    Mince alors,

    J’étais inpatient de la traduction d’un livre pour l’acheter et grosse déception : O’reilly France ferme. Espérons peut être qu’un groupe puisse vous porter secour. Chaque fois que j’ai acheté un livre chez vous, aucun problème. Les livres chez O’reilly sont d’une très grande qualité bien mieux que certains éditeurs.

  165. 165 xavier@immateriel.fr 22 juin 2008 à 14:33

    @Boubou
    Il est trop tôt pour envisager des maisons d’édition francophones 100% numériques (en revanche, il existe déjà des collections en anglais, comme Take Control par exemple).

    La raison est simplement que le nombre d’exemplaires susceptibles d’être diffusés est trop faible, par manque de e-libraires notamment. Du coup, les coûts fixes nécessaires à l’élaboration d’un livre, qui ne bougent pas par rapport à ceux vendus sur support papier, ne peuvent pas encore être amortis. Mais d’ici un an ou deux, ça changera, c’est sûr.

  166. 166 Eric Federici 23 juin 2008 à 8:33

    Triste nouvelle…
    Courage à vous qui restez sur le bord de la route, en espérant que vous puissiez rapidement retrouvez un lieu où faire le même travail, avec la même passion, pour le bonheur de vos lecteurs.

  167. 167 Louis MARTIN 25 juin 2008 à 7:21

    Ça y est, il est sorti avec un drapeau BBR chez Eyrolles, pour 37,91 €. C’est ici
    http://www.eyrolles.com/Informatique/Livre/9782212123081/livre-mac-os-x-leopard.php

  168. 168 Christophe Moyen 25 juin 2008 à 15:51

    Quel dommage !
    La grande qualité et la clarté des livres O’Reilly vont me manquer, même si les versions originales restent dispo.
    Bon courage pour la suite à l’équipe francophone.

  169. 169 Raphael 27 juin 2008 à 14:58

    Je suis stupéfait…
    D’abord merci pour le travail que vous avez fait.
    J’ai appris Java, XML, XSLT … EXCLUSIVEMENT avec vos livres. Il est impensable pour moi d’apprendre un langage informatique dans une autre langue que ma langue maternelle (mon cerveau n’est pas conçu pour faire autrement… c’est comme ca).
    Euh… je cherche quelque chose sur OWL/Protégé (web sémantique) évidemment en français…
    Je crois qu’un bon bouquin sur le web sémantique en français reste à faire.
    Bon courage à tous.

  170. 170 Serveur Shoutcast 30 juin 2008 à 10:42

    Bonne continuation pour l’avenir vous avez fait du très bon boulot, très bonne qualité !z

  171. 171 Patrick 15 juillet 2008 à 16:31

    Terrible nouvelle que celle que je viens d’apprendre !! C’est infiniment regrettable et je souhaite à toute votre équipe de reprendre du poil de la bête au plus vite et de rebondir…
    O’Reilly pour moi était une garantie de qualité et d’honnêteté.
    Bon vent à chacun
    Patrick

  172. 172 Georges 15 juillet 2008 à 16:31

    J’aurais une question concernant les ouvrages tête la première:
    Sera-t-il possible de récupérer les codes d’exemples en français?

  173. 173 Wa 16 juillet 2008 à 14:53

    Elève ingénieur, j’ai découvert vos ouvrages dans la bibliothèque de mon école. C’est d’ailleurs regrettable qu’ils y soient cantonnés. Je prévoyais l’achat d’un ou deux O’Reilly pendant cette été, me voilà bien loti!

    Jamais un professeur ne m’a conseillé un O’Reilly et c’est bien dommage…
    Peut être que si le monde des études en informatique en avait fait son support, les choses auraient été différentes…

    En tout cas, des commentaires que j’ai pu lire, la vente conjointe de fichiers pdf (très commode pour un étudiant, grandement mobile) et de livre (à qui on enlevera jamais les qualités pédagogique, je suis né avec un clavier et je n’ai jamais ressenti la même chose entre un livre et un pdf…)

    Une bien triste nouvelle…

  174. 174 Mascaret 17 juillet 2008 à 15:49

    @Xavier

    C’est quoi les coût fixes d’un livre électronique ?

    Qu’on amortisse un PC, quelques licences de lociciels proprio, j’imagine mais cela ne doit pas être très cher ? C’est lié aux plateformes de distribution de contenu ? A la promo lors de la sortie ? Je suis curieux.

    Je souhaite bone chance à l’équipe pour se recaser ailleurs. Vous avez une carte à jouer avec votre expérience online, profitez en !

  175. 175 Daniel Gilles 19 juillet 2008 à 11:09

    Je suis attristé par cette terrible annonce.Grâce à vos ouvrages j’ai fait de considérables progrès en développement web. J’espère que toute l’équipe pourra se remettre rapidement de ce « coup dur » et poursuivra l’aventure. Tous mes encouragements vous accompagne.

    Sincèrement.

  176. 176 xavier@immateriel.fr 19 juillet 2008 à 15:11

    @Mascaret : les coûts fixes d’un livre électronique sont les mêmes qu’un livre papier (élaboration du contenu, promotion, vente, comptabilité, mais aussi amortissement des salaires, loyers, etc.)

    Ce dont vous parlez, ce sont les coûts de mise à disposition, qui sont en général fonction du nombre d’exemplaires publiés, et donc variables.

    Si on se contente de vendre sur son site, ces coûts sont fonction de la charge du serveur et du temps passé à l’administrer, ainsi que du service clientèle, généralement assuré par les revendeurs dans le cas du papier. J’évalue ça à 15% chiffre d’affaire hors taxe (TVA : 19,6%).

    Si on veut vraiment faire du business avec le livre numérique et qu’on passe donc par des revendeurs, ces 15% deviennent 30-35%, puisqu’il faut tenir compte de la remise revendeur, raisonnablement aux alentours de 20% du prix hors taxe.

    En comparaison, les coûts de mise à disposition du papier pour un éditeur sont d’environ 60% du prix hors taxe (TVA : 5,5%) : impression + distribution + remise libraire. Auxquels il faut ajouter les 10% de royalties qui rémunèrent classiquement les auteurs.

    Même si la différence de 25% paraît importante, tous ces pourcentages n’ont aucun sens tant que le livre n’est pas amorti. Et les royalties standard de 10% sont aussi calculés à partir des bénéfices moyens engrangés par les maisons d’édition sur les ventes des exemplaires papier. Or pour amortir les coûts fixes dont je parlais plus haut, il faut vendre une quantité suffisante d’exemplaires pour atteindre le point mort. Tant qu’il n’existera pas de réseau de distribution qui permette d’atteindre ce point mort, le business du livre numérique n’existera pas pour les ouvrages en français.

    Aujourd’hui, ni éditeurs, ni distributeurs, ni libraires ne sont prêts. Les principales raisons invoquées sont :
    – les apparentes difficultés techniques, savamment entretenues par certains « experts » en informatique ;
    – le concept fantasmatique de la « culture de la gratuité » qui caractériserait paraît-il l’économie de l’Internet, avec pour résultat que les surprotections imposées aux clients annulent quasiment les avantages spécifiques des formats numériques.

    Chez immatériel.fr, nous travaillons à changer cette situation, mais chut.

  177. 177 xavier@immateriel.fr 19 juillet 2008 à 15:29

    @Patrick, Wa, Daniel : merci de vos encouragements.
    @Georges : la réponse est non malheureusement, et je ne sais absolument pas jusqu’à quand cette situation va durer.

  178. 178 Chris 19 juillet 2008 à 17:19

    Bonjour,

    S’il vous reste des stocks je cherche un bouquin appelé « l’art du beau code » ISBN 2841774236. Plus de stock nulle part. Je l’achète au prix normal bien entendu.

    Cordialement.
    Christophe.

  179. 179 Tiben 21 juillet 2008 à 20:50

    @Xavier : Si je comprends bien, il faudrait une véritable plate forme de type iTunes pour des livres en ligne ?

  180. 180 Mikael 28 juillet 2008 à 11:20

    O’Reilly, c’est de la qualité mais c’est cher et on l’achète surtout en anglais, parce que les auteurs sont anglais et le lectorat également. Pour se développer en France, il faudrait des auteurs français et ce n’est pas gagné dans le domaine de l’informatique.
    De mon point de vue, il y a un autre défaut à la démarche O’Reilly, c’est le côté verrouillé ou papier. Dans le même secteur, Apress a une approche beaucoup plus moderne de l’édition, avec sans doute des titres de qualité inférieure mais qui donne systématiquement le choix entre version électronique et version papier sans s’embêter avec des concepts compliqués de tokens.

  181. 181 Mathieu 28 juillet 2008 à 11:23

    Inconditionnel de vos livres, je me rend sur le site oreilly.fr pour commander un livre que j’utilise beaucoup au bureau pour en faire cadeau à ma stagiaire en fin de stage.

    Je suis triste d’apprendre cette nouvelle et vous remercie pour la qualité du travail réalisé (php en action, sql par l’exemple, sql en concentré, xml in a nutshell, xslt…) fort utile au mien.

    Je vais suivre avec grand intérêt votre aventure.

    Avec mes encouragements,

    Mathieu.

  182. 182 Emmanuel 30 juillet 2008 à 5:08

    @Xavier
    ——-

    Bonsoir à tous…

    Comme tous les autres, je viens d’apprendre cette triste nouvelle…

    Mais que de lamentations (J’ai lu tous vos messages, surtout ceux de Xavier) et si peu de solutions proposées, alors qu’il y en a vraiment énormement car le monde change mais toujours pour le meilleur, jamais pour le pire sinon cela ferait longtemps qu’on serait tous morts (et d’ailleurs même pas nés !).

    Internet, c’est révolutionnaire… Avec chaque révolution, vient le temps de l’adaptation.

    Ce qui aurait été vraiment dramatique c’est qu’O’Reilly ferme tout court… Or ce n’est pas le cas.

    Voici mes solutions, en vrac :

    – Si ce n’est plus rentable pour O’Reilly de vendre ses livres en français, je pense qu’il sera facile de récupérer les droits des livres édités pour pas grand chose. Presque sûr même de pouvoir payer les royautés après coup, voire presque gratuitement. La négociation ce n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué, surtout quand on a de bons arguments (les produits ne seront plus estampillés O’Reilly directement).

    – Créer une association (ou une entité morale, quelle qu’elle soit, peu importe) avec cotisations pour permettre aux auteurs de traduire les ouvrages dont les droits ont ainsi été récupérés au moins pour le premier ouvrage de cette nouvelle entité. Evidemment établir une mailing-list+flux RSS pour informer les futurs lecteurs/acheteurs… Vu le nombre de commentaire sur cette triste nouvelle, je pense que cela ne devrait pas être difficile…

    – Centraliser les informations sur un site internet et annoncer la liste des livres dont les droits sont accessibles, permettre aux internautes de voter pour le livre le plus populaire et mettre l’équipe de traduction dessus. Eventuellement prévenir chaque libraire spécialisé de la création de ce site et leur demander, gentiment, d’orienter les clients qui cherchent les ouvrages O’Reilly vers ce site. Eventuellement demander à O’Reilly de mentionner le lien de ce site dans leurs ouvrages anglais (pourquoi pas).

    – Avant même de commencer à traduire, prendre des précommandes et s’engager dans le temps pour la date de livraison de l’ouvrage. Annoncer dès le départ le nombre de précommandes nécessaires pour traduire et éditer le livre (PDF et/ou Papier, en fonction des devis et des coûts. Choisir un imprimeur peu cher. Ce n’est plus la qualité de l’ouvrage qui compte mais d’avoir un contenu sur papier – recyclé si possible, tant qu’à faire !). Sans dout y aura-t-il un décalage de parution, mais ce sera toujours mieux que rien.

    – Vendre uniquement les ouvrages (PDF ou Papier) via le site en question : laisser tomber le circuit de distribution classique trop coûteux financièrement.

    – Contacter tous les organismes de formation et d’enseignement pour les informer de ces nouveaux produits ( + presse + toutes les communautés concernées, etc.)

    Voilà quelques idées en vrac et vraiment grossièrement présentée mais il est 5h du mat… Bien-sûr tout doit être planifié, calculé et recalculé.

    Enfin, et c’est le plus important, pour faire tout cela, il faut au moins une personne (voire deux, dans l’idéal) motivée, professionnelle, qui connaît ce domaine, prête à certains sacrifices pour gérer et diriger tout cela… Ce sera le plus dur à trouver !

    Mais c’est un challenge comme un autre et tellement intéressant !

    Pour terminer, je voulais tout de même préciser que j’ai un grand respect pour tous ceux qui ont laissé des commentaires sur ce sujet, que je comprends leur profonde déception et que je compatie. Merci à tous.

    NB : Je regrette tout de même d’avoir revendu PHP/MYSQL d’O’Reilly…

    Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

    Emmanuel

  183. 183 GUILLAUMOND William 3 août 2008 à 8:55

    Hallucinant!!! Je constate une nouvelle fois que ce sont les meilleurs qui partent en premier….
    Et encore une démonstration de l’échec de l’économie de marché. Subprime ou autre, quoiqu’il en soit, les causes de cette fermeture ne sont pas à chercher ailleurs….
    Une envie de révolte face à ce système qui condamne inexorablement l’être humain à la pauvreté intellectuelle…
    L’être humain (vous de chez O’REILLY et nous les lecteurs) n’est pas partie prenante de l’équation.

    Il existe cependant de nombreuses structures sur l’édition alter-mondialiste qui pourraient éditer les ouvrages O’Reilly US en FR. Je suis prêt à en payer le prix, l’intégralité (ou presque de ma bibliothèque technique est constituée d’ouvrage O’REILLY!! et je ne suis pas mort pauvre… mais vivant et bien assité dans ce domaine.

    Bon courage à l’équipe, même si cela ne change pas grand chose à votre situation.

    Un lecteur assidu, la mort dans l’âme

  184. 184 Salomon BRYS 4 août 2008 à 13:19

    Outre l’indignation que je ressent fasse à la fermeture d’Oreilly, qui est pour moi une catastrophe dans le monde de la programation francaise, je me pose la question suivante :
    Puisque de toutes façons, y a plus grand choses à gagner, pourquoi ne pouvez vous pas continuer à vendre les pdf ?
    Ils existent déja, il n’y a pas de travail à faire dessus, il faut juste un serveur d’hébergement et un systeme de paiement… Pas la mer à boire !

  185. 185 loudi 12 août 2008 à 15:29

    Par contre, je ne comprends pas ce que sont devenus les livres invendus… Détruits? N’aurait-il pas été possible de les mettre aux enchères? Avec le bruit qu’a fait cette nouvelle sur le web, vous auriez je pense récolté de précieux deniers pour compenser la liquidation judiciaire.

  186. 186 Laurent Adam 14 août 2008 à 18:51

    Bonjour,
    Je viens d’apprendre avec tristesse la nouvelle en tentant d’aller sur le site d’O’Reilly France. De 1998 à 2000, j’ai traduit quelques titres pour votre maison d’édition. Une expérience formatrice qui m’a laissé d’excellents souvenirs.
    Merci de m’avoir fait découvrir Linux.

  187. 187 Paul 18 août 2008 à 17:55

    Traducteur de formation (quoique n’ayant jamais traduit pour O’Reilly, mais ayant beaucoup pratiqué leurs ouvrages en français et en anglais), je n’ai qu’une chose à ajouter à ce fil de condoléances : la disparition d’O’Reilly France est d’autant plus regrettable que c’était un des rares (voire le seul ?) éditeurs capables de proposer des ouvrages dont la version francisée était ordinairement de très bonne facture, de loin supérieure au franglish des ouvrages traduits à la vite, sans amour de la langue et, en fin de compte, sans respect pour le lecteur novice ou érudit en informatique. Ce n’est pas chez cet éditeur qu’on aurait trouvé des calques aussi amusants que « tentative de pénétration » (dans un ouvrage sur le hacking et la sécurité)pour « test d’intrusion »… C’est grâce à ces ouvrages de qualité que j’ai eu l’occasion d’éveiller bon nombre de mes étudiants francophones en traduction technique et scientifique à découvrir et à apprécier l’informatique (libre en particulier) sans être rebutés par des contenus si médiocrement traduits. Tant pis pour les francophones de France et d’ailleurs. Shit!

  188. 188 Dominique 20 août 2008 à 10:51

    Cela fait plus de 3 mois que je galère pour trouver de la bonne documentation en français… Depuis votre cessation, je ne trouve plus rien. Jai même commandé un de vos ouvrages sur la fnac.com, il n’est jamais arrivé… Je me résigne à acheter tous les livres d’occasion o’reilly qui passent… Mais le plaisir n’est plus là.
    Espérons tous qu’un éditeur prendra la suite car quel regret de laisser tout cela après tant d’efforts de votre part

    A bientôt j’espère

  189. 189 ohman 21 août 2008 à 22:22

    Je sais que ca ne sert a rien de ressasser le passé, mais c’est tellement dommage… si j’avais entendu « appel à nos lecteurs, nous avons besoin de doper nos ventes ou nous allons fermer », j’aurai fait acheter tout les bouquins possibles par ma boite.. et personnellement aussi..

    snif

  190. 190 pas cool 26 août 2008 à 7:37

    Nul de chez nul! je suis un novice en programmation et le peu que je sais je le dois à l’Uncle Tim… J’ai fouillé pas mal d’ouvrages, mais ceux estampillés O’Reilly étaient de loin les meilleurs…

    En espérant vous revoir au détour d’un site…
    😦

  191. 191 Nicolas Lewandowski 28 août 2008 à 23:28

    Je viens seulement de lire que O’Reilly France était mort.

    Je suis, à la fois, surpris et extrêmement déçu de cette nouvelle.

    Surpris parce que comme quelqu’un le commentait plus haut, les ouvrages sortis par O’Reilly sont d’une qualité pédagogique exemplaire !! Et cette qualité ne suffit pas à vendre suffisamment ? Zut, je ne connais pas une seule personne qui n’ait pas de bouquin O’Reilly à la maison !

    Déçu, en effet, parce que moi même ayant eu les premiers véritables eclaircissements sur le J2EE dans un bouquin O’Reilly (même moi j’avais compris ! c’est dire !), je sais reconnaître le talent et voir ce talent non récompensé, cela me navre.

    J’espère effectivement, comme beaucoup, que les bouquins O’Reilly ou quel que soit leur nom reviendront sur le devant de la scène !

    Un lecteur sous le charme.

    Amicalement,
    Nicolas Lewandowski

  192. 192 gosseyn 23 septembre 2008 à 8:23

    Au hasard de la recherche d’un titre je viens de découvrir avec stupéfaction la fermeture des éditions francaises d’O’Reilly.
    A la dernière consultation du site celui-ci semblait pourtant en plein développement, vivant, grouillant de projets…
    Je suis navré de cette nouvelle. Je suis venu à l’informatique par Linux et O’Reilly. Pour moi c’est indissociable. Les autres livres d’info pratique sont pour moi purement et simplement rebutant ! Alors que mon bureau voit s’aligner les opus de votre maison d’édition…
    On a encore là l’exemple que la qualité, décidément, ne se vend pas !…En espérant de tout coeur vous voir renaître de vos cendres…

  193. 193 Bruneau 26 octobre 2008 à 19:22

    C’est très malheureux mais la qualité a un prix. Sur le sujet je trouvais quand même ceux d’O’Reilly gratinés.

    Quant au fond la mise en page et la typo était disons austère.

    J’ai toujours été surpris du succès d’estime de cet éditeur. Peut-être est-il du au fait que sa clientèle restait marginale et un peu élitiste ?

    Ceci dit sa reprise serait une bonne chose car il faut reconnaitre que certains de ces livres n’avaient aucun équivalent …

    A+

  194. 194 Jean-Marie 27 octobre 2008 à 8:52

    Il est vraiment dommage qu’une maison d’édition Comme O’Reilly disparaisse. Plus de la moitié de ma bibliothèque d’informaticien amateur, c’est à dire une trentaine d’ouvrages, est composée de livres O’Reilly. J’y ai découvert l’usage de Linux, l’administration de Linux, la gestion du réseau, les langages CAML, Perl, PHP, Javascript, l’usage de Mysql… Aujourd’hui que je dois me plonger dans Python, vers qui me tourner?

    J’espère que quelqu’un reprendra vos activités, sans trop y croire.

  195. 195 Gaetan 28 octobre 2008 à 10:54

    Bonjour,

    J’ai parcouru avec tristesse les différentes contributions. Ce qui me révolte le plus est la passage au pilon et la destruction des PDF ! Quand on pense aux journées de travail que nécessite ne serait-ce que la traduction d’un ouvrage. J’ai fait une demande à O’Reilly.com afin de savoir s’ils pouvaient au moins vendre les PDF en français sur leur site (après tout, cela ne leur coutait rien !). La réponse est négative.
    Je me demande dans quelle mesure il serait possible (avec l’autorisation des auteurs ? des détenteurs des droits ?) de diffuser ces PDF (gratuitement ou pas). J’ai des ouvrages papiers que j’aurais aimé aussi détenir en PDF, bref…
    Est-il possible de faire quelque chose ?
    En tout cas, merci à toute l’équipe France.
    Amicalement.

  196. 196 Gaetan 28 octobre 2008 à 10:58

    Ooops,

    Je n’avais pas vu les dernières nouvelles concernant les éditions Ellipses !
    Très bonne nouvelle et désolé pour le bruit !

    Amicalement.

  197. 197 Gabriel 2 décembre 2008 à 10:22

    Bonjour,
    Fervent lecteur O’Reilly anglais, français et pdf, je ne peux que me joindre aux regrets.
    Par contre, merci à Ellipses et j’aurai peut-être une suggestion :
    J’adore les ouvrages O’Reilly mais quelle galère quand ils doivent m’accompagner dans mes déplacements.
    Cherchant depuis belle lurette un moyen ‘léger’ de concilier les deux, j’ai pu enfin voir ce week-end le ebook de chez Sony (PRS 505).
    La lecture est exceptionnelle même si le feuilletage est peut-être encore à améliorer.
    Alors ne serait-il pas judicieux d’essayer par ce biais de relancer l’intérêt de la publication électronique en mobipocket ou pdf.
    D’autant plus qu’Adobe à sorti récemment un reader ‘compatible’, très rapide et capable de gérer des bibliothèque.
    Avoir constamment avec moi ma doc O’Reilly…peut-être plus un rêve !
    J’étais déjà client ‘pdf’, si quelqu’un relance cela, Sony va être heureux.

    Bon courage

  198. 198 Sabrina 11 décembre 2008 à 23:48

    Bonjour Xavier,

    Ca faisait un moment que je n’avais pas pris de nouvelles d’Oreilly et voilà ce que j’apprends !

    Je suis très attristée par cette nouvelle. Pour la cessation d’Oreilly en France évidemment, mais aussi pour la perte de cette petite entreprise pleine de valeurs portées par l’équipe et transmises à ceux qui avaient la chance de croiser votre route.

    J’espère de tout coeur une belle continuation à chacun d’entre vous.

    Sabrina
    Une ancienne…

  199. 199 Emmanuel R. 26 décembre 2008 à 16:04

    Bonjour,

    j’ai appris hier seulement que mon éditeur favori avait cessé d’exister… Du moins en France… Voyons, un coup de tête vers la droite, en direction des rayons de la bibliothèque perso, section info & sciences, et ce sont pas moins de 19 ouvrages – dont le fameux « Java Swing » (édition US attendue au moins 4 mois!…) qui portent l’estampille O’Reilly. J’aime cet éditeur, et j’apprécie les gens qui l’ont servi ici, en France… Dieu sait qu’ils ont été patients lorsque je les « pressais » au téléphone à propos de « Java Swing »…

    Commme l’a indiqué un traducteur un peu plus haut, il y a dans les versions françaises de la (défunte) maison une qualité que Ellipses, Vuibert et autres Masson feraient bien de mettre parmi leurs futurs objectifs!… Bibliophile et collectionneur d’éditions anciennes (en littérature… mais aussi en sciences) je me faisais souvent la réflexion en achetant un O’Reilly que c’était là le pendant pour les bouquins d’info de la collection de prestige de Gallimard: La Pleïade, dont je raffole… Le papier bible et la couverture cuir en moins, certes!…

    Au delà des livres (qui ne restent après tout que des objets…) je souhaite avant tout que les membres de l’équipe qui a porté O’Reilly France ces deux derniers lustres retrouvent chacun une situation en rapport avec leur talent. Ils m’ont permis de passer de très bonnes soirées et WE face à ma « babasse »…

    Bonne continuation …

  200. 200 briag 29 décembre 2008 à 16:56

    Triste, c’est mon état, je viens juste d’apprendre cette nouvelle, qui date déjà de mai.
    Vous qui m’avez beaucoup aidé dans mes études avec vos ouvrages. Je devais dans mon cadre professionnel, maitriser l’environnement unix, étant développeur, je n’y connais pas grand chose. Alors me dis-je « tiens, allons voir les bookins dispo sur le sujet chez o’reilly »… et là c’est le drame… page d’accueil… une chaire de poule me parcours le dos… je venais juste de lire les quelque lignes… En tout cas merci et bon courage au personnes dont le travail a en partie sombré avec la filiale France.

    Un vieil étudiant qui a corné beaucoup de vos pages pour ses divers projets.

  201. 201 Gorchfock 5 janvier 2009 à 15:56

    Bah, moi aussi je suis très attristé par cette nouvelle. Juste avant la fermeture définitive d’O’Reilly France, je me suis acheté les 2 bouquins concernant les CSS.
    J’ai mis pas mal d’année avant d’adopter définitivement leurs livres, principalement à cause du style de typo, c’est très serré en terme de présentation. Dommage, car coté qualité du contenu on ne faisait pas mieux, avec une véritable traduction, des sources qui fonctionnent du premier coup (ce qui n’est pas le cas chez tous les éditeurs).
    Bon au sinon pour moi, l’autre éditeur français qui vaut le coup c’est Eyrolles, mais il parait qu’Ellipses a repris leurs titres. Alors peut-être qu’un jour on retrouvera nos titres préférés dans les rayons de nos libraires.

  202. 202 Gorchfock 5 janvier 2009 à 15:59

    Oupss, je tiens à apporter une petite précision pour ceci :
    « … Eyrolles, mais il parait qu’Ellipses a repris leurs titres. »
    Je parlais des titres d’O’Reilly France, bien sûr.
    Désolé

  203. 203 Lambotte 14 janvier 2009 à 14:15

    Je viens d’apprendre la terrible nouvelle pour le web francophone, je suis très triste de l’apprendre, j’ai commencé à programmer des sites web en 2000, et j’ai découvert alors vos bouquins, depuis lors ils ne me quitte plus, toujours utiles en cas de doute. Combien de fois j’ai attendu avec impatience que l’édition en français sorte d’une version anglaise très appétissante ?
    Cela me fait mal au coeur de devoir transmettre l’info à ceux qui ne le savent pas encore, merci à ceux qui m’ont aidé à comprendre flash, mysql, javascript, css, xhtml, ajax… merci aussi aux traducteurs !
    En espérant sincèrement que cette décision ne soit définitive !

    Philippe

  204. 204 Jean-Michel 15 janvier 2009 à 1:19

    ba m….de alors !

    Je crois pas ce que je lis. Une telle qualité dans les ouvrages n’est meme pas récompensé par une pérennité, on ne peut decidemment plus croire en rien.

    Je suis très attristé par cette nouvelle, et je garderais avec tendresse le souvenir de mes nouveaux livres que je lisais au soleil avec tant de plaisir et de soif d’apprendre, à l’époque ou je ne connaissais rien en informatique, et ou vous m’avez tout appris.

  205. 205 frdutilleul@agglo-pau.fr 5 février 2009 à 10:19

    Bonjour

    Acquéreur Science et technique, vos collections étaient un peu le fleuron du domaine informatique, j’aimerai savoir si il ya possibilité de se procurer encore vos ouvrages, via internet, pour compléter et améliorer le fonds déjà existant

    Cordialement

    françois


  1. 1 GNU Squad » Fermeture définitive d’O’Reilly France Rétrolien sur 9 mai 2008 à 16:37
  2. 2 Adi @ Ze Web » Archive du blog » O’Reilly France, c’est la fin… Rétrolien sur 9 mai 2008 à 18:57
  3. 3 O’Reilly France ferme !!??! | Travailleurs Du Web Rétrolien sur 10 mai 2008 à 10:32
  4. 4 blog.geturl.net Rétrolien sur 10 mai 2008 à 17:08
  5. 5 blog.utopiaz.org | Ouvrage libre “Pratique d’ActionScript 3″. Rétrolien sur 10 mai 2008 à 23:48
  6. 6 SK Blog » Fermetue des éditions O’Reilly France Rétrolien sur 12 mai 2008 à 20:06
  7. 7 Fermeture des éditions O’Reilly France - LR Web Rétrolien sur 12 mai 2008 à 23:35
  8. 8 La revue de web de Jean (le) Rat … : du 10/05/08 au 12/05/08 | T'as le bonjour de Jean Rat ! Rétrolien sur 13 mai 2008 à 4:09
  9. 9 Lousodrome » Archive du blog » C'est moche Rétrolien sur 13 mai 2008 à 9:57
  10. 10 neogeo » Archive du blog » Noir week-end Rétrolien sur 13 mai 2008 à 10:15
  11. 11 O’Reilly France ferme | La Feuille Rétrolien sur 13 mai 2008 à 11:48
  12. 12 Oreilly france passe l’arme à gauche. : blog.c0ma.org Rétrolien sur 13 mai 2008 à 13:10
  13. 13 Y a-t-il un avenir pour le livre informatique papier ? Rétrolien sur 13 mai 2008 à 22:22
  14. 14 O’Reilly France - Fermeture définitive at AS_Blog Rétrolien sur 14 mai 2008 à 10:18
  15. 15 Bruno Kerouanton » R.I.P. Oreilly.fr Rétrolien sur 14 mai 2008 à 13:33
  16. 16 Le dernier blog » Blog Archive » O’Reilly France, c’est fini Rétrolien sur 15 mai 2008 à 0:16
  17. 17 blendesign’Bolg » APPRENDRE L’AS3 GRATUITEMENT ! Rétrolien sur 16 mai 2008 à 18:16
  18. 18 dbnewz » Blog Archive » High Performance MySQL 2nd edition, pour bientôt… ou pas. Rétrolien sur 21 mai 2008 à 23:34
  19. 19 » Pratique d’ActionScript 3 : Blog d’actualité du web par l’agence web galéo-innovation » Archive du blog Rétrolien sur 25 mai 2008 à 22:31
  20. 20 Irène Delse » Petit retour sur le BookCamp Rétrolien sur 17 juin 2008 à 20:18
  21. 21 O’Reilly… Le retour ? | La beauté de la science et de l’art est consolatrice. Rétrolien sur 14 novembre 2008 à 9:36
  22. 22 links for 2009-06-05 « My Weblog Rétrolien sur 6 juin 2009 à 0:03
  23. 23 Lectures Récentes #02 – Déc.2009-Fév.2010 « Aguoland Rétrolien sur 15 avril 2010 à 1:00
  24. 24 De la vente en ligne à la vente de livres numériques | Blog de l'IRHiS Rétrolien sur 15 décembre 2011 à 15:13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mai 2008
L M M J V S D
« Avr   Sep »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 29 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :